/regional/montreal/montreal

Une première depuis 2015

Des fauconneaux naissent dans la tour de l'Université de Montréal

Agence QMI

Deux fauconneaux sont venus au monde, mardi matin, du côté de la tour de l'Université de Montréal, une première depuis 2015.

Cet événement, suivi en direct par des dizaines d'internautes grâce à des caméras braquées sur le nid des faucons, a permis de voir la mère des oiseaux, Ève, aider ses oisillons à percer leurs coquilles en piaillant.

La femelle faucon pèlerin couvait ses quatre œufs depuis 11 jours. Deux d'entre eux n'avaient toujours pas éclos mardi soir.

«Pour nous, c’est un moment très excitant, car il n’y avait pas eu de naissances viables depuis trois saisons», a expliqué la responsable du programme de suivi des faucons de l'UDM, Ève Bélisle, dans un article publié sur le site de l'université.

Les deux oisillons sont les premiers à naître dans le nichoir de la tour de l'UDM depuis 2015. Les œufs n'avaient pas éclos en 2016 et 2017.

Les petits faucons ont eu droit à leur premier repas en soirée, a-t-il été précisé sur la page Facebook dédiée aux rapaces de l'UDM. C'est les faucons, c'est le mâle qui s'assure de capturer et d'amener des proies aux petits, tandis que la mère continue de les couver.

Les petits resteront d'ailleurs cachés sous leur mère pendant quelques jours, le temps pour eux de parvenir à réguler leur chaleur.

Le faucon pèlerin, une espèce autrefois considéré comme en voie de disparition, se porte de mieux en mieux au pays, si bien qu'il a été retiré de la liste des espèces menacées en décembre dernier.