/regional/centreduquebec

Plessisville

Des manœuvres de réanimation comme à la télé sauvent une vie

Caroline Lepage | Agence QMI 

***Voyez ci-dessus notre reportage sur le sujet***

Une dame qui n’avait jamais suivi de cours en réanimation a réussi à sauver un enfant de 7 ans de la noyade. Celui-ci ne gardera aucune séquelle et faisait même des blagues hier.

Arthur Fortier, 7 ans, s’amusait avec des amis dans un parc près de chez lui, à Plessisville, au Centre-du-Québec, dimanche après-midi, jour de la fête des Mères. Il s’était rendu au bord de l’eau avec ses copains sans en avertir ses parents.

Les jeunes s’amusaient à rouler un tronc d’arbre vers le ruisseau. Le billot a cependant renversé Arthur et sa tête s’est retrouvée coincée sous le tronc, immergée dans l’eau froide. L’enfant ne pouvait plus respirer et a perdu connaissance.

Katy Taschereau, qui se trouvait alors dans le parc avec ses enfants, a assisté à la scène.

Elle a sauté dans l’eau glaciale et a demandé de l’aide aux autres enfants pour déplacer le billot et ainsi libérer Arthur qui a pu être sorti de l’eau.

Aucune séquelle

Mme Taschereau a massé la poitrine de la victime jusqu’à ce que l’enfant fasse un rot et rouvre les yeux. À son réveil, il était un peu confus.

«Je ne savais pas comment [faire la RCR], mais j’en avais déjà vue à la télévision. Ça a l’air d’avoir marché», a raconté la dame, qui dit avoir été «sur les nerfs» lors des événements.

Pendant les manœuvres, son fils de 11 ans, Anthony Nault, a pris son cellulaire pour composer le 911 et sa fille Kilian, 9 ans, est allée avertir les parents d’Arthur, qui a par la suite été transporté en ambulance.

Arthur Fortier a reçu son congé de l’hôpital hier vers 13 h. Il s’en sort sans séquelles. Il faisait même des blagues, hier matin, sur son lit d’hôpital, selon son père, Paul-André Fortier.

D’après celui-ci, son fils a été placé sous observation durant son hospitalisation et a subi des examens dont les résultats ont été rassurants.

«Il [Arthur] a eu très peur. Nous sommes infiniment reconnaissants à Katy Taschereau de l’avoir extirpé du ruisseau et d’avoir entamé des manœuvres de réanimation», a tenu à dire Roxane Fortier, la mère de la victime.

Une leçon

Au lendemain de son geste héroïque, Mme Taschereau se disait encore sous le choc, même si tout le monde la félicitait.

«Ça me met mal à l’aise. J’ai juste fait mon devoir», a-t-elle soutenu.

Son fils aîné trouvait le retour en classe difficile, hier. «Je n’arrive pas à écrire ni à écouter», a confié Anthony Nault.

Selon Mme Taschereau, plusieurs jeunes jouent près des cours d’eau. Elle demande que les lieux soient sécurisés.

La mère d’Arthur tire une leçon de cet incident et suggère aux parents de rappeler à leur enfant de ne jamais jouer près de l’eau en l’absence d’adulte.

Dans la même catégorie