/news/law

Cour du Québec

Encore plus d’aide aux toxicomanes

Michaël Nguyen | Agence QMI

La Cour du Québec vient d’élargir son programme de traitement visant à aider les toxicomanes à quitter la criminalité.

«La drogue, ça tue l’âme. Ce n’est pas en emprisonnant les toxicomanes qu’on va les aider», a expliqué Philippe Boucher, un ancien consommateur de drogue venu s’exprimer lors de l’annonce, lundi, à Montréal.

Lancé en 2012, le Programme de traitement de la toxicomanie de la Cour du Québec était auparavant réservé aux accusés détenus qui ne représentent pas un danger pour la société, entre autres.

Cela permettra aux accusés admissibles de suivre un traitement adapté avec un suivi de différents intervenants, dont un juge, afin de contribuer à leur réinsertion sociale et ainsi ne plus récidiver.

Jusqu’à maintenant, 235 personnes y ont été admises, dont 53 qui ont atteint tous les objectifs.

Succès

Vu le succès du programme, il a donc été élargi aux accusés en liberté, a expliqué la juge en chef de la Cour du Québec, Lucie Rondeau, lundi.

Le programme a même inspiré un modèle similaire en France, a pour sa part dit la juge en chef adjointe, Danielle Côté.

«L’annonce s’inscrit dans la vision de la justice de demain», a ajouté la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, soulignant cette initiative qui permettra un «système de justice plus humain».

Dans la même catégorie