/regional/quebec/quebec

Pour un casino en zone touristique

La CAQ s’engage à fermer le Salon de jeux de Québec

Marc-André Gagnon | Agence QMI 

Estimant que l’ouverture du Salon de jeux de Québec en plein cœur d’un quartier défavorisé était une «erreur», la Coalition avenir Québec s’engage à mettre la clef dans la porte pour mieux implanter un casino en zone touristique.

Les candidats caquistes de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault (Louis-Hébert), Éric Caire (La Peltrie), Mario Asselin (Vanier–Les Rivières), et Christiane Gamache (Jean-Lesage) en ont fait l’annonce, mardi matin, en compagnie de leur leader parlementaire, François Bonnardel.

D’abord implanté sur le site du défunt hippodrome de Québec, dans ExpoCité – Loto-Québec y avait investi plus de 30 millions $ – le Salon de jeux de Québec a été relocalisé il y a trois ans au centre commercial Fleur-de-Lys, dans la foulée la construction du Centre Vidéotron.

La direction de la santé publique avait dénoncé cette décision à l'époque, en raison de la trop grande proximité avec une clientèle défavorisée.

L’année dernière, le Salon de jeux de Québec a généré des bénéfices nets de 33 millions $.

Dans la même catégorie