/regional/saguenay

Le débat sur un amphithéâtre au centre-ville de Chicoutimi s'enclenche

Jean-François Tremblay | Agence QMI

 - Agence QMI

Les membres du conseil d'administration de l'Association des centres-villes de Chicoutimi se sont réunis pour discuter du projet d'amphithéâtre. L’organisme veut élaborer une position sur le sujet.

Le président, Bruno Gauthier, prend le pouls des administrateurs, car le projet aurait un impact important au centre-ville, autant pour l'amphithéâtre que pour le remplacement de l'autogare Racine.

Il semble acquis qu'une majorité de commerçants et de membres du C.A. de l'Association sont favorables à cet investissement. Plusieurs y voient une deuxième chance de dynamiser le centre-ville, après l'épisode de la salle de spectacles.

La possibilité de sonder les 780 membres de l'Association est envisagée.

Pendant ce temps, un commerçant, Michael Tremblay, propriétaire du du Témaki sushi bar, a décidé d'afficher ses couleurs. Il s'est fait imprimer une dizaine de t-shirts où on y lit «Pour un amphithéâtre au centre-ville». Il est allé en porter un à la mairesse Josée Néron.

Michael Tremblay croit que les gens d'affaires du centre-ville devraient être plus actifs pour obtenir l'amphithéâtre et un autogare neuf.

C'est le conseiller municipal du centre-ville, Simon-Olivier Côté, qui a demandé au conseil d’administration de l'Association de prendre position. Il va le demander à d'autres citoyens du secteur aussi.

Pour l’élu municipal, savoir s'ils sont pour ou contre et connaître leur position sur le développement de la zone ferroviaire lui donnera des arguments pour débattre du sujet avec les autres élus de Saguenay.

Rappelons que le comité exécutif de Saguenay a demandé une étude de faisabilité sur ce projet au centre-ville.