/news/techno

Projet de recherche

Les données de millions d’utilisateurs Facebook facilement accessibles

TVA Nouvelles

Les données de trois millions d’utilisateurs de Facebook, dont des réponses à des questions plutôt intimes, ont été facilement accessibles en ligne pendant près de quatre ans à cause de la négligence de chercheurs universitaires, a rapporté la revue spécialisée «New Scientist».

En remplissant le test de personnalité «myPersonality», les utilisateurs pouvaient convenir de partager leurs données (âge, sexe, statuts, emplacements et bien plus) et les réponses au quiz, qui devaient être utilisées pour la recherche. Les informations et les réponses de 3 millions d’utilisateurs ont ainsi été mises sur un portail par des chercheurs de l’université Cambridge, après avoir été anonymisées.

Des compagnies comme Google, Microsoft et Yahoo ont aussi eu accès à ces données; elles devaient toutefois promettre de ne pas en tirer profit directement.

Toutefois, ceux qui ne font pas partie de la communauté universitaire ou scientifique ont pu facilement se procurer le nom d’utilisateur et le mot de passe pour se connecter au portail. Ils avaient été négligemment placés dans des lignes de code partagées par des étudiants sur un site de programmation, Github, et donc aisément accessibles avec une simple recherche.

Selon «New Scientist», pour des experts en informatique, il était facile de relier chaque identifiant anonyme à un profil Facebook, vu la quantité d’information disponible.

«Ce genre de données est vraiment puissant et il y a un réel potentiel pour une utilisation malfaisante», a souligné un expert d’un organisme de protection des données à la publication.

L’université se défend pour sa part en disant que ce test et les procédures ont été mises en place par le chercheur principal, avant son arrivée dans l’établissement d’enseignement.

L’application «myPersonality» a été suspendue par Facebook, tout comme 200 autres, a annoncé le réseau social.

Dans la même catégorie