/news/society

Conflit de travail

Le lock-out est levé à l’UQTR

TVA Nouvelles

Le lock-out imposé par l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) à ses professeurs depuis le 1er mai a été levé mercredi matin.

Les cours devraient donc reprendre jeudi.

Le recteur de l'établissement, Daniel McMahon, en a fait l'annonce en conférence de presse.

Il a mentionné avoir eu mercredi matin une «discussion franche» avec le premier ministre Philippe Couillard et la ministre de l’Enseignement supérieur Hélène David à ce sujet.

«Il est vite apparu que nous partagions la même préoccupation à l’égard de nos étudiants, qui sont la raison d’être d’une université. Il est important pour moi de dire qu’ils m’ont réitéré leur pleine confiance et celle qu’ils ont envers notre conseil d’administration.»

M. McMahon a mentionné qu’il a «à coeur d’en arriver à un règlement négocié» et veut donner une «ultime chance à la médiation en cour». Le recteur de l’UQTR a par contre mentionné avoir eu un engagement ferme du premier ministre et de la ministre David que si la médiation n’aboutit pas à un règlement négocié et que le médiateur atteste d’un manque de collaboration de la partie syndicale, le gouvernement légifèrera avant la fin de la présente session parlementaire, le 15 juin.

L’étirement en longueur du lock-out faisait craindre pour la session d’été et les stages. La nouvelle de ce matin semble donc régler, pour le moment du moins, ces questions.

«Maintenant, on se souhaite que le retour au travail et à la normale va se faire demain dans l’harmonie», a commenté le président de l’Association générale des étudiants, Frédéric Thibault.

«Ce lock-out n’avait aucune raison d’être. L’intervention de la ministre et du premier ministre a fait que la raison est revenue au niveau de la direction de l’université», estime pour sa part le président du Syndicat des professeurs, Ismaïl Biskri.

Rappelons que la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, s'est rendue mardi à l'université pour mettre de la pression sur l'administration afin qu'elle laisse son personnel reprendre le travail.

La convention collective des 439 professeurs de l'UQTR est échue depuis le 31 mai 2017.