/news/law

Saguenay

Un incendiaire de nouveau devant la justice pour vol de cuivre

Jean Houle | TVA Nouvelles

L'incendiaire Denis Pedneault se retrouve à nouveau dans la mire de la justice.

Celui qui a été condamné à quatre ans et demi de pénitencier en 2009 pour des incendies criminels est maintenant accusé d'un vol de cuivre. L'homme de 49 ans a purgé 54 mois derrière les barreaux pour avoir allumé des dizaines d'incendies dans les années 2000.

En septembre dernier, il a été intercepté dans une voiture avec sa conjointe et son neveu de 20 ans. Les policiers ont trouvé des outils de cambriolage et du cuivre qui proviendrait du site désaffecté de l'ancienne scierie de Produits forestiers Résolu à Saint-Fulgence, à une trentaine de kilomètres de Saguenay. Les agents ont aussi saisi du cannabis.

Pedneault et ses deux présumés complices doivent comparaître vers la mi-juin.

«Le cuivre a été retrouvé dans sa voiture», a révélé son avocat, Me Charles Cantin. Mais il y a des éléments de preuve qu'on pourrait contester.»

La sentence de Pedneault était accompagnée d'un suivi psychologique pour contrôler ses pulsions incendiaires.

«Il est sur le marché du travail, a précisé Me Cantin. Il œuvre dans le domaine de la construction. Il s'était relativement bien repris en main.»

L'homme a déjà été condamné dans le passé pour des vols de cuivre. Dans ce nouveau dossier, son avocat n'écarte pas la possibilité d'un procès.

«S'il n'y a pas d'entente avec la Couronne, c'est clair qu'on va contester des éléments de preuve», a-t-il dévoilé sans aller plus loin.

L'homme demeure en liberté en attendant la suite des procédures.

«Peu importe qui vous êtes, vous partez toujours du même point de départ», a dit le criminaliste, rappelant que la présomption d'innocence s'applique, peu importe les antécédents judiciaires.

Dans la même catégorie