/news/culture

Plus de 18 000 spectateurs

Bon Jovi au Centre Bell: des succès indémodables

Bruno Lapointe | Agence QMI

Six semaines après leur avoir fait faux bond, Bon Jovi renouait avec ses fans montréalais au Centre Bell jeudi soir. Quelques secondes ont suffi au groupe américain pour se faire pardonner grâce à un concert ponctué de quelques fausses notes, mais surtout de hits, de rock et de plaisir qui a comblé plus de 18 000 fans.

Les incontournables

La tournée avait beau s’appeler «This House Is Not For Sale», la formation américaine a tout de même réservé une place de choix aux incontournables de sa carrière. Tant mieux. Ce sont ces pièces qui ont suscité les plus fortes réactions, notamment les «You Give Love a Bad Name» et «It’s My Life», qui ont déclenché coup sur coup une véritable vague d’hystérie à travers l’amphithéâtre.

Plus de charisme que de voix

Jon et sa bande étaient-ils réellement remis de cette vilaine grippe qui les avait poussés à reporter leurs concerts de Montréal? Peut-être pas. Le chanteur a connu quelques dérapages vocaux, toutefois rapidement éclipsés par son charisme franchement impressionnant. Même à 56 ans, Jon Bon Jovi fait toujours autant d’effet sur la gent féminine qui ne s’est pas fait prier pour lui hurler son amour jeudi soir.

Visuellement sobre

Avec «This House Is Not For Sale», le quintette mise entièrement sur les jeux de lumière, plutôt que décors et projections, pour habiller ses hits. Un choix judicieux qui a permis à Jon Bon Jovi de s’adresser au public tout autour de l’amphithéâtre, notamment derrière la scène. Plus tard, le chanteur est descendu de scène pour traverser le parterre, serrant les mains chemin faisant, avant d’entonner «Amen», puis «Bed of Roses». Près de ses fans, vous dites?

The Record Breakers

En première partie, la formation montréalaise The Record Breakers a été accueillie chaleureusement par un Centre Bell qui se remplissait graduellement. Vendredi soir, ce sera au tour de Travis Cormier de réchauffer la foule en attendant l’arrivée sur scène de Bon Jovi pour la toute dernière représentation de la tournée «This House Is Not For Sale».

Le verdict

Après 35 ans de carrière, la folie Bon Jovi n’est visiblement pas sur le point de s’essouffler. On en a eu la preuve jeudi soir, alors que le légendaire groupe américain a fait vibrer un Centre Bell plein à craquer. Oui, quelques notes ont sonné faux. Mais grâce au charisme de son leader, les fans ont vite pardonné à leurs idoles. Et on les comprend.