/regional/troisrivieres/mauricie

Boissons ZENit

Elle veut rendre le jus vert attrayant

Amélie St-Yves | Agence QMI

Colorful smoothies in bottles with fresh tropical fruit and vegetables

sonyakamoz - stock.adobe.com

Une femme de 26 ans tannée de la piètre offre de produits santé dans les stations-service s’est donné comme mission de réinventer le jus vert et de le rendre attrayant.

Entre les boissons énergisantes et les boissons gazeuses, Julia Grenier finissait toujours par acheter une bouteille d’eau quand elle s’arrêtait sur le bord de la route. L’idée d’une boisson santé pleine de vitamines et sans agent de conservation ou sucre ajouté a pris naissance pendant son congé de maternité en 2015.

Croissance

L’année 2016 a ensuite été dédiée à la recherche et au développement pour ce qui deviendrait les boissons ZENit, aujourd’hui disponibles dans 150 points de vente, surtout dans les épiceries de la Mauricie.

«On est vraiment en croissance. D’après moi, on devrait atteindre les 300 à 400 points de vente dans les prochaines semaines», dit l’entrepreneure, qui a fait un passage remarqué à l’émission Dans l’œil du dragon, en avril. Elle en est ressortie avec une offre de 28 000 $ de Christiane Germain contre 35 % des parts. L’engouement se fait sentir, selon Mme Grenier.

Les deux saveurs de boisson ZENit nommées Super Aliments et Action sont composées majoritairement de produits biologiques et contiennent entre autres du chou kale, du ginseng, de la molécule antioxydante de fraise et de l’acérola, un petit fruit très riche en vitamine C.

«Ça fournit une belle énergie, ça vient détoxifier le corps et amener une belle dose de vitamines et d’antioxydants», explique l’entrepreneure.

Production

Julia Grenier, qui travaille à partir du Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan, travaille en sous-traitance tandis qu’elle est en phase de démarrage, mais souhaite un jour rapatrier sa production, qui se fait actuellement à Saint-Hyacinthe.

«J’aimerais avoir mon propre espace de production, ici à Shawinigan, pouvoir engager des gens de la place et faire rayonner la ville encore plus, comme le Trou du diable peut l’avoir fait et le fait encore», dit la Shawiniganaise d’origine, qui est très attachée à ses racines.

En 2017, ZENit a profité d’aide financière du programme Créavenir de Desjardins de soutien à l’entrepreneuriat jeunesse pour les 18-35 ans, en partenariat avec la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Centre-de-la-Mauricie et la Ville de Shawinigan.

Dans la même catégorie