/news/world

Pédophilie

Le pape annonce des «changements» au sein de l'Église chilienne

Agence France-Presse

Le pape François a annoncé jeudi des «changements» à court, moyen et long termes pour rétablir «la justice» au sein de l'Église catholique chilienne, entachée par des scandales de pédophilie.

Dans une courte lettre adressée aux 34 évêques chiliens -rencontrés à quatre reprises au Vatican entre mardi et jeudi-, le pape ne donne cependant aucune piste sur d'éventuelles sanctions contre des prélats, pour certains soupçonnés d'avoir gardé le silence sur des cas d'abus sexuels.

«Je vous remercie pour la pleine disponibilité que chacun a manifesté pour adhérer et collaborer à tous les changements et résolutions que nous devrons mettre en place à court, moyen et long termes, nécessaires pour rétablir la justice et la communion ecclésiale», écrit en espagnol le pape, dans sa lettre diffusée par le Saint-Siège.

Le souverain pontife argentin évoque un échange «franc» face «aux graves événements qui ont endommagé la communion ecclésiale et fragilisé le travail de l'Église au Chili au cours des dernières années».

«À la lumière de ces événements douloureux concernant des abus -de mineurs, de pouvoir et de conscience- nous avons approfondi la gravité des situations ainsi que les tragiques conséquences en particulier sur les victimes».

Le pape leur rappelle qu'il a dû demander «pardon» à plusieurs victimes du clergé chilien. Les prélats chiliens ont selon lui exprimé «leur ferme intention de réparer les dommages causés».

François conclut sa lettre en invitant les évêques chiliens à construire «une Église prophétique», «à l'écoute de l'affamé, du prisonnier, du migrant et de l'abusé».