/regional/montreal/montreal

Polytechnique

Une voiture de métro pour apaiser l’anxiété de performance

Zacharie Goudreault | Agence QMI

GEN-reconvertir une vieille voiture de métro en un lieu de détente

COURTOISIE

Un comité d’étudiants de Polytechnique Montréal a reçu jeudi un don de 300 000 $ qui lui permettra de reconvertir une vieille voiture de métro en un lieu de détente pour réduire l’anxiété reliée aux études.

Le 2 mai dernier, une voiture de métro MR-63 de 13 tonnes a été transportée par camion jusqu’à un entrepôt situé à Lachine, où des étudiants réaliseront ensuite la conversion de celle-ci en un lieu de détente en vue de son inauguration dans le pavillon Lassonde de l’établissement universitaire de Montréal, à l’automne 2019.

Ce projet, évalué à 500 000 $, a obtenu un don de 300 000 $ de la part de l’entreprise Alstom, qui a participé au début des années 1960 à la conception des premières voitures de métro du réseau montréalais.

«On est extrêmement fiers de nos étudiants qui ont eu cette initiative, a expliqué au «24 Heures» le directeur général de Polytechnique Montréal, Philippe Tanguy. Ce projet a un but social. Cette voiture de métro sera transformée en un lieu de détente pour améliorer la santé mentale et psychique de nos étudiants.»

Anxiété de performance

Les associations étudiantes de Polytechnique Montréal ont tenu dans les dernières années des consultations auprès des étudiants qui leur ont permis de constater que plusieurs d’entre eux vivent de l’anxiété de performance.

«C’est un peu une échappatoire qu’on vise (avec la voiture de métro). C’est vraiment un besoin qu’on sent actuellement auprès des étudiants. Il y a un manque d’espaces pour le bien-être», a expliqué Érika Lajeunesse, une étudiante en génie chimique qui fait partie des 14 membres du comité qui chapeaute ce projet.

Dès l’automne 2019, plusieurs activités visant à réduire l’anxiété des étudiants se tiendront dans la voiture de métro reconvertie, telles des séances de yoga et de zoothérapie de même que des spectacles d’humour.

«On a une association d’étudiants qui fait un travail magnifique [...] Ce projet-là fait partie des initiatives étudiantes qui vont permettre, je l’espère, de servir de baume pour les étudiants qui en ont besoin», a renchéri Philippe Tanguy, rappelant que plusieurs services psychologiques sont à la disposition des étudiants.

Patrimoine

En avril 2016, un regroupement d’étudiants avait pris part à l’appel de projets lancé par la Société de transport de Montréal afin de donner une seconde vie aux voitures de métro MR-63, qui ont été progressivement remplacées par les nouveaux trains AZUR dans les dernières années.

Parmi une trentaine de propositions, sept avaient été sélectionnées par la STM, dont celle préparée par des étudiants de Polytechnique Montréal.

«La voiture de métro, c’est vraiment un objet du patrimoine montréalais. Lors de la création du métro, en 1966, il y a beaucoup d’ingénieurs de Polytechnique qui ont pris part à la construction», a souligné Mme Lajeunesse.

Dans les prochains mois, des étudiants de la faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal réaliseront le design intérieur de cette voiture de tête de métro. Elle sera installée de manière à illustrer l’arrivée d’un train à une station de métro.

«La cabine du conducteur va être face à nous, donc ça va nous donner l’impression que le wagon rentre dans l’école», a dit Mme Lajeunesse.

L’installation de cette voiture de métro à l’intérieur de l’établissement représentera toutefois un défi de taille.

«Sur la façade ouest du pavillon, on a une énorme baie vitrée. Il faudra démonter la façade vitrée et littéralement insérer la voiture de métro à l’intérieur du pavillon», a affirmé Philipe Tanguy.