/news/currentevents

Poste frontalier

Manifestation pro-immigration déclarée illégale à Lacolle

TVA Nouvelles

Le militant Jaggi Singh, connu pour ses coups d'éclat, a surpris les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) samedi après-midi.

«Non! Vous laissez les racistes marcher. On ne laisse pas les racistes marcher!», a lancé Jaggi Singh lorsqu'il a pris l'initiative avec quelques manifestants promigrants de bloquer une portion de l'autoroute 15, près du poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle.

 Après quelques avertissements lancés par la SQ, le groupe d'intervention tactique est intervenu.

«Des fois, on a besoin de bloquer l'autoroute pour bloquer le racisme, le fascisme. C'est le moindre qu'on peut faire. Il y a des réfugiés qui habitent là-bas. Il faut que ça cesse, qu'on blâme les réfugiés, les migrants pour les problèmes de notre société», a ajouté M. Sigh.

Quelques minutes après l'arrestation de l'activiste,  les manifestants anti-immigration sont arrivés. Parmi eux, de nombreux membres de Storm Alliance escortés par la SQ.

La police avait toutefois prévu suffisamment d'effectifs pour garder à l'écart les deux groupes.

«On n'est pas ici pour... parce qu'on est des racistes. On est ici parce que les gouvernements exagèrent,ne prennent pas soin de leur peuple», a dit l’un des manifestantes.

«J'aimerais que les gens comprennent, quand ils voient ça, qu'ils voient une passoire», en parlant du poste frontalier, ajoute un autre manifestant.

«Je fais mon devoir, je viens protéger la frontière. Je trouve que c'est ridicule, ce qui se passe présentement», dit un autre.

«On a des personnes âgées ici qui crèvent de faim littéralement avec 650 piastres. Regarde, ce n’est pas une question de racisme. Ils peuvent rentrer par la grande porte»

Les manifestants associés au mouvement Storm Alliance ont promis de revenir manifester à Saint-Bernard-de-Lacolle.

«On a déjà révélé qu'ils ont les liens clairs avec les néonazis, les gens qui.souhaitent le mal», soutient Jaggi Singh.

 

 

Dans la même catégorie