/news/techno

Voyage

7 bonnes raisons d'aller à Mexico

Catherine Lefebvre | Agence QMI

CATHERINE LEFEBVRE / Agence QMI

La capitale mexicaine est immense, inspirante et remplie d’histoire. Peuplée de 24 millions d’habitants, Mexico grouille de partout. Il y en a pour tous les goûts, mais voici sept choses à ne surtout pas manquer.

1. Le Musée national d’anthropologie

Il y a plus de 200 musées à Mexico. Le Musée national d’anthropologie compte 11 salles d’expositions permanentes portant sur l’archéologie et 12 salles à propos de l’ethnographie. À cela s’ajoutent les expositions temporaires, comme «La flor en la cultura mexicana» (La fleur dans la culture mexicaine) qui se poursuit jusqu’en juillet 2018. Étant donné l’importante collection d’objets, il faut compter au moins 4 h, voire une journée complète, pour faire le tour du musée. Ça vaut le coup de réserver une visite guidée, ne serait-ce que pour bien comprendre l’évolution des peuples mexicains.

2. Le quartier Condesa

La ville de Mexico se visite par quartier. Il faut d’ailleurs planifier ses déplacements judicieusement si on ne veut pas passer une partie de la journée dans le trafic, même en transport en commun. Un quartier qui vaut certainement le détour est Condesa. On le décrit comme le coin des bobos. Il y a donc plusieurs bonnes adresses où flâner et prendre l’apéro pendant des heures, comme chez Rosetta, dont la terrasse semble tout droit sorti d’un tableau Pinterest.

3. La cuisine

Du kiosque de bouffe de rue en passant par les tables de renommée internationale, la cuisine mexicaine est une destination en soi. Si bien qu’elle est sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO depuis 2010. Du côté des restaurants plus haut de gamme, le Chapulín à l’hôtel Presidente Intercontinental est certainement une expérience à vivre. La cheffe, Josefina Lópes Méndez, est un bon exemple du mouvement culinaire novateur que l'on observe un peu partout au Mexique. Elle s’inspire de la richesse de la culture culinaire de son pays pour créer de nouvelles recettes à son image et à celle de sa génération.

4. Le danzón

Ce style de danse prend ses origines à Cuba à la fin du 19e siècle. Le danzón commence à être pratiqué au Mexique quelques années plus tard, grâce à la migration importante de Cubains à Veracruz. Depuis, la tradition est restée dans les parcs et les bars mexicains. Le samedi après-midi, rendez-vous au parc Balderas, où des danseurs soigneusement vêtus se rencontrent pour danser le danzón. Le jeu de pieds est plutôt lent et il incorpore des pauses élégantes pendant lesquelles les couples écoutent des passages musicaux. C’est de toute beauté!

5. Le quartier Coyoacán

Le quartier Coyoacán est le berceau de plusieurs artistes mexicains. C’est d’ailleurs là qu’est située la maison de Frida Kahlo, la Casa Azul, aujourd’hui un musée important de Mexico. Tout juste à côté de là, à San Angel, se tient El Bazar Sábado (le bazar du samedi), un marché d’artisans de partout au Mexique dans le parc Plaza del Carmen. En face du bazar, le Mercado del Carmen est un bon endroit pour casser la croûte. On y trouve de petits restos de diverses influences entourant une terrasse. Très sympa comme marché.

6. La Nacional, bar à mezcal

Les amateurs de mezcal seront ravis de prendre un verre au bar La Nacional, dans le quartier Roma, à côté de Condesa. La carte des alcools est divisée en États mexicains et la variété d’agaves utilisés pour faire le mezcal en question est bien décrite. De plus, on peut manger des plats typiquement mexicains qui eux aussi sont nommés en fonction des régions d’où ils proviennent. Coup de cœur pour les «chapulines» (grillons) grillés de Oaxaca. Parsemez-en quelques-uns sur votre tortilla tartinée de guacamole et de salsa. Un délice croustillant à souhait!

7. La «lucha libre»

Nul besoin d’aimer les sports de combat pour profiter pleinement d’un match de «lucha libre». Les costumes, les jeux de rôle et la personnalité des lutteurs et lutteuses sont complètement hilarants. Et leurs acrobaties sont aussi comiques qu’époustouflantes. À une quinzaine de dollars le billet, c’est un très bon investissement pour une soirée d’éclats de rire. Le plus simple et abordable est d’acheter vos billets sur place, environ 30 minutes avant le début du match.

- Où dormir?

L’hôtel boutique Domingo Santo dans le centre-ville est une bonne adresse. Parfaitement situé, à 5 minutes à pied de la Plaza Zócalo, il est aussi entre les stations de métro Allende et Zócalo, ce qui facilite grandement les déplacements. De plus, la terrasse sur le toit donne sur un bâtiment magnifique, le Sécrétariat de l’Éducation publique du Mexique. Ça se prend plutôt bien au petit-déjeuner et à l’apéro. À noter que les kiosques de bouffe de rue au coin de la rue en bas de l’hôtel offrent d’ailleurs de délicieux plats.

- Pour s’y rendre

Aeromexico offre un vol direct quotidien entre Montréal et Mexico.

(Ce voyage a été rendu possible grâce au Conseil de promotion touristique du Mexique et Aeromexico.)