/news/politics

Circonscription de Taschereau

La caquiste Svetlana Solomykina a d’abord été membre du PLQ

Marc-Andrée Gagnon | Journal de Québec

La femme d’affaires d’origine russe, Svetlana Solomykina, qui portera les couleurs de la CAQ dans Taschereau, a déjà été membre du PLQ, déléguée dans Jean-Talon et approchée pour être candidate libérale dans Louis-Hébert.

Ces informations ont été confirmées par la principale concernée, jeudi, lors de l’annonce officielle de sa candidature aux côtés de François Legault et de quelques autres candidats caquistes de la région de Québec.

«J’ai eu, pendant quelques mois, ma carte du Parti libéral», a avoué la nouvelle venue en politique, lorsque questionnée à ce sujet par les journalistes.

Contrairement au nouveau président de campagne libéral, Alexandre Taillefer, qui a dit avoir été membre de plusieurs partis «malgré» lui, Mme Solomykina a assuré que sa carte a depuis été «annulée», une information que le PLQ a refusé de confirmer ou d’infirmer.

Son implication au sein du Parti libéral remonterait à 2016, année au cours de laquelle elle a notamment été désignée à titre de déléguée pour l’association libérale du comté de Jean-Talon, en vue d’un congrès.

«C’est exact, mais je n'y suis pas allée et ça été ma décision», a reconnu la femme d’affaires et doctorante en sciences, qui dirige une entreprise de services-conseils.

«Les braises de l’intolérance»

En conférence de presse, Mme Solomykina a raconté – avec l’aide du chef caquiste – que c’est notamment après avoir entendu Philippe Couillard accuser la CAQ de «souffler sur les braises de l’intolérance», qu’elle s'est tournée vers M. Legault.

«De l’intolérance, écoutez, c’est exactement le contraire ce que j’ai vécu ici et ça m’a fait mal d’entendre ce genre de message cru, difficile à comprendre», a dit Mme Solomykina.

Or, c’est pourtant au printemps 2016 que M. Couillard a fait cette déclaration en chambre.

Contributions politiques

Au registre des donateurs du Directeur général des élections, on constate aussi qu’une contribution de 25 $ au PLQ est inscrite à son nom en 2017. Mme Solomykina a expliqué que c’est «pour assister à des événements organisés par le Parti libéral» qu’elle a effectué ce don.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, elle aurait aussi confirmé son inscription en vue du congrès libéral de novembre 2017, à titre de déléguée dans Jean-Talon, sans toutefois y participer.

C’est après avoir rencontré M. Legault, en décembre dernier, qu’elle aurait décidé de se présenter dans Taschereau pour la CAQ.

Sollicitée de part et d'autre

Selon une source libérale, il y a quelques semaines, Mme Solomykina aurait à nouveau sondé l’intérêt du PLQ pour sa candidature dans la région de Québec.

«Ce sont les militants libéraux qui m’ont exprimé ce désir, mais finalement ça ne s’est pas concrétisé», a répété la nouvelle candidate caquiste devant les journalistes, mais en faisant plutôt référence à l’élection partielle dans Louis-Hébert.

Rappelons que cette bataille électorale s’est finalement soldée par l’élection de la caquiste Geneviève Guilbault, qui était absente lors de l'annonce de la candidature de Mme Solomykina.

Dans la même catégorie