/news

Propos racistes

Roseanne se défend : «J'étais sous somnifères»

WENN

Après l'annulation de sa série pour avoir tweeté des propos racistes, Roseanne Barr est revenue sur les réseaux sociaux avec une défense surprenante : elle était sous Ambien, un somnifère très puissant.

«J'ai fait quelque chose d'impardonnable donc ne me défendez pas. Il était 2 h du matin et je tweetais sous Ambien. Et c'était le Memorial Day. Je suis allée trop loin et je ne veux pas qu'on me défende. C'est indéfendable. J'ai fait une erreur que je n'aurais pas dû faire, mais... Ne me défendez pas s'il vous plaît. Je ne me donne pas d'excuse pour ce que j'ai fait (ou tweeté), mais j'ai déjà fait des choses folles quand j'étais sous Ambien à 2 h du matin, j'ai éclaté des œufs sur mon mur par exemple», a-t-elle expliqué sur les réseaux sociaux, avant de s'excuser auprès de l'équipe de la série.

«Ne soyez pas désolés pour moi. Je veux juste dire pardon aux centaines de gens, aux auteurs et acteurs talentueux qui ont perdu leur travail sur la série à cause de mon tweet stupide», a-t-elle ajouté.

Sanofi, l'entreprise qui conçoit le somnifère Ambien, a réagi à ce message sur Twitter.

«Bien que tous les traitements pharmaceutiques aient des effets secondaires, le racisme ne fait pas partie des effets d'aucune médicamentation de Sanofi.»

 

Dans un message sur Twitter, Roseanne Barr avait parlé de Valerie Jarrett, ancienne assistante de Barack Obama, en la décrivant comme ce qu'il arriverait «si les Frères musulmans et la Planète des Singes avaient un bébé».

Un message ouvertement raciste qui a forcé ABC, la chaîne qui diffuse la nouvelle version de sa série ultra-populaire Roseanne, à tout simplement annuler le tournage.

Dans la même catégorie