/regional/estduquebec/basstlaurent

Bas-Saint-Laurent et Gaspésie

Des panneaux de signalisation plus visibles

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

D'ici la fin de l'automne, plus personne ne pourra ignorer les quelque 46 000 panneaux de signalisation routière du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Le ministère des Transports promet qu'ils seront plus visibles que jamais. En fait, le ministère va accroître leur réflexivité, tous sans exception.

C'est en 2008 que le ministère des Transports a décidé d'améliorer tous les panneaux de signalisation des routes et autoroutes de la province grâce à une nouvelle pellicule plus performante, plus durable et plus visible.

«Avec la nouvelle pellicule rétro-réfléchissante, ça permet d'avoir une meilleure visibilité pour la conduite, surtout le soir ou la nuit. Le but final, c'est d'assurer la sécurité des automobilistes», explique Sophie Gaudreault, la porte-parole du ministère des Transports.

Dix ans, c'est le délai que s'était donné le ministère pour modifier ou remplacer plus de 400 000 panneaux de signalisation dans toutes les régions du Québec. Ce délai arrive à terme en octobre prochain et il reste encore beaucoup à faire.

À l'échelle du Québec, 68 % du travail est déjà fait. Pour le Bas-Saint-Laurent, on parle du même pourcentage, alors qu’en Gaspésie il est de 72 % et sur la Côte-Nord, de 41 %.

Mais le ministère conserve son objectif.

Dans l'Est-du-Québec, les routes 132 et 232 seront parmi ses priorités au cours des prochaines semaines.

Au cours des 10 dernières années, le ministère des Transports a investi pas moins de 100 millions $ en signalisation routière un peu partout au Québec.