/regional/sherbrooke/estrie

1500 tonnes

Le centre de tri de Sherbrooke déborde

Andy St-André

 - Agence QMI

Plus de 1500 tonnes de matières recyclables s'accumulent chez Récup Estrie, à Sherbrooke.

Ricova, l'exploitant du centre de tri ne respecte pas, depuis plusieurs mois, des conditions de traitement des matières, a rapporté TVA Nouvelles, lundi. La firme Ricova a non seulement de la difficulté à trouver des clients pour acheter des ballots de matières recyclables, mais a aussi négligé plusieurs clauses du contrat qui la liait à Récup Estrie.

«Ricova n'avait, entre autres, pas le droit d'entreposer des matières recyclables à l'extérieur. Cette condition n'a pas été respectée du tout, et ce, malgré de nombreux avertissements», soutient Hugues Grimard, président de Récup Estrie, mais aussi maire d'Asbestos.

Solution temporaire

Pour l'instant, le temps que le conseil d'administration trouve un nouvel exploitant, tout ce qui provient des bacs de recyclage des six MRC qui font affaire avec Récup Estrie sera transformé en ballot chez Valoris, à Bury. Par la suite, ces ballots seront déposés dans un entrepôt à Sherbrooke jusqu'à ce que les opérations reprennent chez Récup Estrie.

Les contribuables écopent

Les citoyens de Sherbrooke qui devaient mettre leur bac vert sur le bord du chemin lundi ou mardi devront plutôt attendre à vendredi et samedi. Afin d'éviter que davantage de matières recyclables ne s'accumulent chez Récup Estrie, la Ville a pris la décision de repousser la collecte vers la fin de la semaine.

«Cette semaine c'est vraiment la pire. Je vous assure que tout va rentrer dans l'ordre et qu'on trouvera une solution rapidement», explique Pierre Avard, conseiller municipal district du Pin-Solitaire à Sherbrooke.

Récup Estrie est responsable du tri des matières recyclables de la Ville de Sherbrooke, des MRC de Memphrémagog, de Coaticook, du Haut-Saint-François, du Val-Saint-François et des Sources.

La régie gère plus de 31 000 tonnes de matières recyclables par année.

Dans la même catégorie