/finance/homepage

UPS

Une grève majeure qui pourrait avoir des impacts jusqu’au Québec

TVA Nouvelles

Les États-Unis se préparent à une grève d'une ampleur sans précédent dans le secteur du transport.

Quelque 260 000 travailleurs menacent de débrayer. Un arrêt de travail se ferait même ressentir au Canada et donnerait des maux de tête à bien des entreprises.

«Les gros détaillants comme Amazon vont devoir enclencher leur plan de gestion de crise parce que tu ne peux pas envoyer la marchandise qui a été vendue», explique l’entrepreneur et spécialiste des ventes et technologies Philippe Richard Bertrand.

UPS dispose de deux mois pour s'entendre avec ces travailleurs. Plusieurs questions sont en litige, dont les salaires, les éventuelles livraisons la fin de semaine et la robotisation des entrepôts.

«Il risque d'y avoir des délais. Au Québec, il y a à peu près 74% des PME qui vont utiliser les services de messagerie tels que ceux de UPS», indique Bruno Leblanc, directeur des affaires provinciales à la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

Chaque jour, UPS livre 20 millions de colis et de documents. Si la grève est déclenchée, les délais de livraison pourraient s'allonger, et ce, même si les employés canadiens continuent de travailler.

Les entreprises qui font actuellement faire affaire avec UPS doivent réfléchir à un plan B.

«Plusieurs personnes vont devoir faire ça en même temps. Il risque donc d'y avoir des délais, et c'est un peu ça qu'on redoute avec ce conflit de travail», ajoute le représentant de la FCEI.

À moins de deux mois d'une probable grève aux États-Unis, il a été impossible de savoir comment UPS Canada se préparait.

D'après un reportage de Pierre-Olivier Zappa.