/regional/troisrivieres/mauricie

Trois-Rivières

Des touristes prêts à affronter les inconvénients du G7

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Des touristes étrangers en transit à Trois-Rivières ignoraient jeudi qu'ils s'apprêtaient à faire face à certains inconvénients causés le sommet du G7.

«On ne s'attendait pas à avoir le G7. Nous allons voir si on peut visiter ou pas», s'est inquiétée une visiteuse de la région de la Loire croisée par TVA Nouvelles qui se rendait avec son mari et son fils à Québec et aux Escoumins.

Deux Allemands en route vers les fjords en passant par Québec et Charlevoix ne se doutaient de rien eux aussi. «Non, non, non! J'ai entendu qu'il y avait le G7, mais c'est ce week-end?», s'est exclamé l'un d'eux.

Un couple de Britanniques a aussi été pris par surprise. «On aurait dû s'en douter. Il avait été difficile de réserver à Québec. Tout était plein. On ne s'est pas méfié.»

Aux bureaux d'information touristique de Trois-Rivières et de Bécancour, on incite les visiteurs qui le veulent à modifier leurs plans. «Nous, on leur conseille souvent de passer par la rive sud, d'éviter la rive nord et de modifier leur destination», a expliqué Camille Bellefeuille, agente d'information au bureau de Bécancour.

«On leur dit que ce n'est quand même pas la fin du monde», a pour sa part confié Diane Grégoire, du bureau de Trois-Rivières.

Le sommet constituera par ailleurs une belle vitrine culturelle pour Trois-Rivières, alors que le quatuor Qw4rtz se produira devant les chefs d'État vendredi.

Ses membres, d'anciens petits chanteurs trifluviens, étaient en répétition en après-midi au Domaine Forget de Saint-Irénée.