/regional/quebec/quebec

Clermont

Visite de la «prison temporaire» du G7

Danny Côté | TVA Nouvelles

Tout est prévu pour accueillir des gens arrêtés si les manifestations dégénèrent dans le cadre du Sommet du G7 dans Charlevoix. TVA Nouvelles a eu accès en exclusivité au centre de traitement des contrevenants à Clermont.

Les installations sont aménagées au coût de 1 million de dollars sur le site de l'aréna.

À LIRE ÉGALEMENT

Sommet du G7: des sites déjà barricadés

Sommet du G7: à surveiller aujourd'hui

Les forces américaines bien présentes à Jean-Lesage

«Le site de Clermont a été monté pour recevoir les prévenus pendant le G7 pour assurer le traitement rapide dans le respect des lois et des personnes advenant plusieurs arrestations», explique Jason Allard, porte-parole à la Sûreté du Québec.

Des douches, des toilettes, des vêtements pour les prévenus

À l'arrivée des fourgons, il y aura décontamination des prévenus. Si les gens sont affectés par les gaz lacrymogènes, des douches, des toilettes sont disponibles.

Plusieurs étagères de vêtements neufs sont visibles sur le site. On va leur fournir des chandails, des pantalons et des chaussures.

En plus des roulottes, un édifice a été construit en 23 jours.

À l'intérieur, on y retrouve des salles pour que les prévenus puissent rencontrer un avocat. Un local avec une infirmière 24 heures sur 24 pour traiter des blessures mineures. Une salle pour tous les objets saisis.

Il pourrait y avoir aussi des comparutions par vidéoconférence.

Quatre cellules temporaires sont aménagées et peuvent accueillir entre quinze et vingt personnes chacune.

La reproduction d'un poste de police et encore plus

«Pour accélérer le processus, on a reproduit ici juste à côté de l'aréna un poste de police, et même, encore plus, c'est presque un palais de justice», ajoute le lieutenant Allard.

«Aussitôt qu'une personne à La Malbaie fait des gestes qui peuvent mettre en danger les autres lors des manifestations et qu'elle ne respecte pas les règles de dispersion, il pourrait y avoir une arrestation», ajoute-t-il.

Le site est surveillé par des agents. La construction est en modules et pourrait être utilisée ailleurs après le G7.

Le maire de Clermont n'a pas dévoilé les détails de l'entente avec le gouvernement fédéral pour la location du terrain. Il souhaite seulement que tout soit remis dans son état initial après le G7.

Dans la même catégorie