/regional/sherbrooke/estrie

Instinct de survie

Ses nœuds papillon l’ont sorti de l’intimidation

Alex Drouin | Agence QMI

Alex Drouin

Victime d’intimidation durant son enfance en raison de son surplus de poids, un jeune homme de Sherbrooke a retrouvé le sourire grâce à des nœuds papillon.

Antony Bouchard pesait déjà 150 livres à l’âge de 7 ans. Son obésité découlait de la prise d’un médicament pour régler un problème à ses reins.

Les autres enfants ont été impitoyables à son endroit, le traitant de tous les noms. Il n’avait pas beaucoup d’amis. «Le suicide aurait été une porte de sortie facile», admet le jeune homme, aujourd’hui âgé de 22 ans.

Déjà doué d’un grand instinct de survie, Antony Bouchard ne s’est pas isolé et fréquentait régulièrement la Maison des jeunes de Sherbrooke. Son implication et l’aide qu’il apportait aux animateurs lui ont permis de survivre à son adolescence difficile. Il aidait à la préparation des sorties de groupe et agissait parfois comme agent de sécurité lors des fêtes. C’est là qu’il a réussi à trouver l’estime de soi.

100 % de matières recyclées

Il y a environ deux ans, son père lui a remis en cadeau un nœud papillon qu’il avait acheté après avoir vu un spectacle du duo 2Frères.

Antony Bouchard a eu un déclic: l’idée de fabriquer des nœuds papillon à partir de matières recyclées. Pourtant, il n’avait jamais étudié dans le domaine de la mode, ayant toujours travaillé comme livreur automobile.

«Pourquoi prendre des matières neuves?», a-t-il répondu avec un large sourire lorsqu’on lui a demandé d’expliquer la raison pour laquelle il se servait de matières recyclées. À ses yeux, chacun a une responsabilité face à l’environnement et c’est sa façon de faire sa part.

Viande hachée

Bois, fibre de carbone, plexiglas, résine... tous les matériaux sont bons pour fabriquer ses nœuds papillon. Sa seule limite est celle de son imagination.

Un nœud papillon fabriqué avec de la viande hachée se trouve au sommet de la liste de ses créations les plus originales.

Le nœud papillon qu’il avait au cou lors de l’entrevue était en plaque diamantée. Quelques minutes avant l’entrevue, il venait tout juste d’en fabriquer un nouveau à partir d’un vieux costume qu’il a déniché à son travail, un concessionnaire de voitures. Le costume servait aux campagnes publicitaires.

«Créer des nœuds papillon aide à me valoriser», a dit sans détour celui qui vient tout juste de fonder la compagnie Mixallure et qui espère pouvoir vivre de ses créations un jour.

Jusqu’ici, il a confectionné une trentaine de nœuds papillon personnalisés.

Dans la même catégorie