/finance/homepage

Motion adoptée

Aide gouvernementale pour l'industrie de l'acier et de l'aluminium

TVA Nouvelles

L'Assemblée nationale a adopté unanimement une motion appuyant l'ouverture des marchés et qui défend le système de la gestion de l'offre.

Le gouvernement vient aussi en aide aux industries de l'acier et de l'aluminium, visées par les surtaxes de Donald Trump.

Devant la menace américaine renouvelée, le Syndicat des métallos demande au gouvernement Trudeau de taxer l'acier et l'aluminium américains. «Les ennemis sont en Chine, sont en Corée, sont en Russie. Ils ne sont pas ici», lance le directeur Alain Croteau.

Au terme d'une rencontre avec l'industrie, la ministre de l'Économie annonce 100 millions destinés aux transformateurs, pour des garanties de prêt.

«Nous avons des transformateurs qui ont des problèmes, qui ont des enjeux avec leurs commandes. On a des transformateurs qui ont des enjeux par rapport à leur capacité à exporter», explique Dominique Anglade.

Presque au même moment, la ministre des Relations internationales discutait de la stratégie à venir avec les représentants des neuf bureaux du Québec aux États-Unis.

«Il y a 32 États américains qui ont comme premier marché le Canada. Ce n'est pas rien. Et on n'en a pas entendu de gouverneurs qui nous ont dit qu'ils étaient contre le libre-échange», affirme Christine St-Pierre.

Le gouvernement affirme qu'il ne cédera pas sur la gestion de l'offre. «Nous restons déterminés au Québec à soutenir notre gestion de l'offre dans le milieu agricole pour nos agriculteurs», assure Philippe Couillard

L'Assemblée nationale réaffirme de façon unanime par le biais de cette motion son soutien au libre-échange, au système de la gestion de l'offre et son appui aux travailleurs de l'acier et de l'aluminium.