/regional/saguenay

Retombées pour la région

Appui de la mairesse de Saguenay au chantier Davie

Jean Houle | TVA Nouvelles 

Le chantier maritime Davie Canada de Lévis a reçu l'appui de la mairesse de Saguenay Josée Néron.

Mme Néron invite le premier ministre Justin Trudeau à se montrer équitable dans l'octroi des contrats maritimes.

Une dizaine d'entrepreneurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont assisté à une rencontre avec la compagnie et l'Association des fournisseurs de Davie, lundi matin, à Chicoutimi.

Le chantier maritime lévisien pourrait être alléchant pour ces fournisseurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Seul problème: sur les 75 milliards $ déjà octroyés par Ottawa aux trois chantiers maritimes au pays depuis 2012, le chantier de Lévis n'a récolté que des miettes.

«Le Québec représente 50 % de la capacité de production maritime au pays, 23 % de la population canadienne, mais nous n'avons récolté que 1 % des sommes allouées», déplore le vice-président des affaires publiques de Davie, Frédérik Boisvert.

«C'est un peu une aberration», acquiesce la mairesse Josée Néron.

Lévis attend toujours la confirmation d'un contrat de reconversion de trois brise-glaces, indispensables aux opérations hivernales des installations portuaires de Rio Tinto. Ce contrat est primordial, puisque Davie est sur les rangs pour un contrat de 2 à 4 milliards au Pérou.

«On a besoin d'une confirmation des brise-glaces rapidement, rappelle M. Boisvert. L'industrie canadienne doit être soutenue par le gouvernement.»

«On demande à M. Trudeau et à nos députés fédéraux d'exercer leur leadership pour qu'il y ait équité, renchérit la mairesse Néron.

Les contrats accordés par Davie ont entraîné des retombées de 10 millions $ depuis un an dans la région du Saguenay-Lac-Sain-Jean, dont 3 millions $ uniquement en salaires.

Dans la même catégorie