/regional/troisrivieres/mauricie

Conflit de travail

Les professeurs de l'UQTR votent sur l'offre patronale

Émilie Vallée | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Les professeurs de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ont commencé à voter, lundi, sur la dernière offre qu'ils ont reçue de la direction de l'université.

«D'après l'état de la salle, je crois que ça va être rejeté», a toutefois affirmé le porte-parole du comité de négociations, René Lesage.

Cette impression semblait être confirmée par des professeurs rencontrés par TVA Nouvelles. «Je trouve que les offres patronales sont inacceptables», a lancé l'un d'eux. «Je trouve qu'on piétine», a ajouté une de ses collègues.

Pas moins de 6,8 millions $ séparent la direction de ses professeurs, alors que le nombre de postes, les salaires et la charge de travail sont au cœur des négociations.

Les deux parties ont jusqu'à vendredi pour en venir à une entente. Autrement, le gouvernement pourrait prendre des mesures, y compris l'imposition d'une loi spéciale.

«Ils sont en médiation, je n'interviendrai pas», a toutefois indiqué lundi la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David.

Le syndicat ne croit pas à cette date butoir. «Pourquoi faire une loi spéciale quand les deux parties veulent négocier», s'est questionné René Lesage.

Les professeurs ont jusqu'à mercredi pour voter, une façon de s'assurer d'avoir la plus grande participation possible.

La direction de l'université a refusé de commenter pour le moment, attendant l'issue du vote pour se prononcer.

Dans la même catégorie