/regional/montreal/montreal

Consultation publique

Montréal veut revitaliser les berges du fleuve Saint-Laurent

Zacharie Goudreault

 - Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

La Ville de Montréal compte revitaliser les berges du fleuve Saint-Laurent au cours des prochaines années alors qu’un processus de planification de l’aménagement urbain dans l’est du centre-ville de Montréal sera lancé prochainement.

Au cours des deux prochaines années, l’Office de consultation publique de Montréal consultera les résidents et les organismes du secteur comprenant notamment le quartier Centre-Sud et le Village gai afin de déterminer quels aménagements urbains devraient y être priorisés.

La zone en question, délimitée au nord par la rue Sherbrooke et au sud par le fleuve Saint-Laurent, comprend notamment la tour de Radio-Canada et l’usine de Molson-Coors, deux bâtiments qui seront transformés dans les prochaines années.

«C’est certain qu’avec des partenaires comme Radio-Canada et Molson, quand on parle de réappropriation des berges, ça fait tout son sens [...] donc c’est sûr qu’on va jaser avec eux pour savoir à quoi ça pourrait ressembler ce partage des berges», a souligné lundi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en marge d’une conférence de presse tenue à proximité de la station de métro Papineau.

Mme Plante a d’ailleurs mentionné la possibilité d’inclure la création d’un bain portuaire au pied de la Tour de l’Horloge, qui serait situé à proximité de la plage du Vieux-Port de Montréal, au projet de revitalisation des berges du fleuve Saint-Laurent.

«Écoutez. Tout est possible. À Projet Montréal, on a toujours été ouvert à avoir un bain portuaire [...] C’est un projet qui est toujours dans notre tête. On jase entre autres avec le Vieux-Port parce que c’est eux qui décident ce qu’il se passe [à cet endroit]», a soulevé Mme Plante.

Logements sociaux

Ce programme particulier d’urbanisme des Faubourgs, qui sera adopté à l’hiver 2020, pourrait inclure l'aménagement d’une plus grande quantité de logements sociaux dans les nouveaux projets immobiliers.

«On est très motivés à intégrer des habitations [à prix modique] dans nos projets immobiliers», a affirmé Mme Plante, qui a affirmé en campagne électorale viser la construction de 12 000 logements sociaux abordables au terme de son premier mandat.

Si la Ville veut attirer plus de familles dans le Centre-Sud et les convaincre d’y rester, elle devra également prévoir la création d’une école dans l’est du centre-ville, estime quant à lui le directeur de la Corporation de développement communautaire Centre-Sud, François Bergeron.

«Quand Molson et Radio-Canada vont construire des centaines d’unités [de logement], il va falloir commencer à créer une école. Il ne faut pas faire comme dans Griffintown et réaliser qu’il manque une école quand tout est construit», a déclaré M. Bergeron, qui a également fait part au «24 Heures» de l’importance d’avoir plus d’épiceries et de fruiteries dans Centre-Sud, un quartier considéré comme un désert alimentaire par le Directeur de santé publique de Montréal.