/news/culture

Album attendu le 5 octobre

Pascale Picard de retour en solo

Cédric Bélanger | Agence QMI

Le Pascale Picard Band n’est plus. Quatre ans après la sortie de «All Things Pass», l’artiste de Québec a refait surface en solo, lundi, pour nous présenter le premier extrait de son prochain album, attendu le 5 octobre.

«The Beauty We’ve Found», une ballade composée au piano qui a donné son titre au quatrième opus de Picard, marque donc un tournant pour celle qui a repris le chemin des studios après un congé de maternité d’un an.

«Ça s’est fait naturellement», indique Pascale Picard à propos de la dissolution, «en bons termes», de son groupe.

«À la fin de la tournée d’¨All Things Pass¨, des diffuseurs voulaient encore nous avoir, mais ils n’avaient pas le budget ou la salle était trop petite pour avoir tout le ¨band¨. Comme ça ne me fait pas peur de faire des shows solo, j’ai commencé à faire quelques dates. Finalement, je me suis retrouvée à faire une tournée de deux ans en solo et j’ai eu beaucoup de plaisir. Ça m’a donné beaucoup de confiance par rapport à ce que je peux livrer toute seule.»

Pour ce premier album en solitaire, Pascale Picard a fait équipe avec le réalisateur et multi-instrumentiste, et aussi jeune parent, Antoine Gratton.

«Il joue de tout sur l’album. Nous sommes allés dans un studio situé dans l’ancien domaine de la famille Bombardier à Valcourt. C’était assez grand pour qu’on parte avec nos deux enfants ainsi que des grands-papas et des grands-mamans pour qu’on puisse faire l’album entre deux crises des bébés.»

Un album différent

Sans le luxe du recul, Pascale Picard s’aventure tout de même à dire qu’elle proposera un album différent de ses trois premiers. «C’est plus sombre», analyse-t-elle, en précisant qu’il y aura cette fois une chanson en français au programme.

Pour Pascale Picard, c’est donc le grand retour en cette année 2018, qui constitue une date anniversaire importante puisqu’il y aura 10 ans cet été qu’elle a fait la première partie du concert historique de Paul McCartney sur les plaines d’Abraham, à l’occasion du 400e de la ville de Québec.

Étrangement, la principale intéressée ne l’avait pas réalisé jusqu’à ce que «Le Journal de Québec» lui en fasse la remarque.

«En fait, signale Pascale Picard, il n’y a pas une semaine qui passe sans que je me fasse parler de Paul McCartney. C’est un événement qui a rassemblé énormément de gens à Québec. Le lendemain du spectacle, je me promenais en auto en ville et je me faisais klaxonner. Les gens me reconnaissaient dans ma voiture.»

Pascale Picard prendra part à la première édition du Festival Folk Expression de Québec, qui se tiendra le week-end prochain. Elle sera en concert vendredi et samedi à la Place FAO. Elle participera aussi au Festival de la chanson de Tadoussac.