/news/society

Nouvelles normes

Plusieurs autres résidences pour aînés devront fermer

TVA Nouvelles 

Plusieurs résidences pour aînés de la province fermeront leurs portes ou deviendront de simples logements en raison d’une incapacité à se conformer aux normes du ministère de la Santé.

Au lendemain de l’annonce de la fermeture de la résidence privée Treizième Nord de Sherbrooke qui a forcé les locataires à déménager à six jours d’avis, la ministre responsable des Aînés Francine Charbonneau a reconnu mardi matin qu’un délai de six mois devrait être respecté. Elle a toutefois assuré que la clientèle était accompagnée convenablement durant ce déménagement.

À LIRE ÉGALEMENT

Des aînés forcés de déménager en catastrophe

Claude Paré, président de Visavie, un réseau-conseil en résidences pour retraités, explique que plusieurs changements doivent être faits dans les résidences puisqu’il n’y avait aucune norme il y a 30 ans à peine. Cela affecte plus particulièrement les petites résidences.

«Les normes sont tout à fait correctes. On ne veut pas que ce qui est arrivé à L’Isle-Verte se reproduise, a expliqué Claude Paré, en entrevue au Québec matin. Pour un propriétaire, c’est un choc, mais on ne peut pas mettre en danger cette clientèle pour satisfaire ses besoins.»

M. Paré peine toutefois à comprendre comment une résidence puisse fermer dans un aussi court laps de temps et provoquer un stress important pour les aînés.

Francine Charbonneau assure que quelques milliers de nouvelles places pour aînés sont offertes cette année.

Dans la même catégorie