/news/society

Ex-ministre Guy Joron

Un legs de 15 millions $ à l'Université de Montréal

TVA Nouvelles

L'ancien ministre péquiste Guy Joron, mort il y a six mois, a fait mardi le plus important don de l'histoire envers une université francophone au pays: il a légué 15 millions de dollars à l'Université de Montréal.

C'est beaucoup plus qu'un lègue testamentaire, c'est un appel à la philanthropie qu'a lancé l'ancien ministre péquiste Guy Joron. Lui qui est décédé il y a six mois tenait farouchement à redonner à la société.

«C'est à vous de créer des êtres libres et vous aurez fait fructifier l'investissement de Guy Joron. Vous en aurez fait des héritiers de Guy Joron», a déclaré son ami, Claude Charron.

Guy Joron a été l'un des premiers membres de l'équipe de René Lévesque, a été député de 1970 à 1982 et ministre de l'Énergie et des institutions financières.

«Il me disait l'importance pour lui de retourner à la société dans laquelle il avait grandi et il avait fait sa fortune. Et moi, j'étais complètement d'accord avec lui», raconte le conjoint de M. Joron, Hugo Valencia.

Sa fortune, Guy Joron l'a héritée de son père. Il était un des premiers Canadiens français à développer un sens des affaires. Il a brassé des affaires avec le Parc Belmont de Montréal, qu'il a dirigé avec le grand-père de Justin Trudeau.

À sa mort, il léguera ensuite ses avoirs à son fils Guy.

«Ça l'a amené à comprendre beaucoup les finances, à comprendre beaucoup aussi l'importance de l'argent. C'est-à-dire, le respect qu'on peut avoir pour l'argent», mentionne M. Valencia.

Chez les universités anglophones, des dons de plusieurs millions de dollars sont beaucoup plus fréquents. Voilà pourquoi le don de monsieur Joron revêt une dimension particulière.

«Très content. Enfin. Je pense qu'au Québec, on est rendus là. Le Québec francophone, il y a des gens qui ont des sous», soulève le recteur de l’université, Guy Breton.

«C'est vraiment pour donner l'exemple que c'est possible d'organiser et de faire un lègue testamentaire», souligne M. Valencia.

Beaucoup plus que 15 millions de dollars, c'est l'accès à une éducation de meilleure qualité qu'a voulu léguer Guy Joron, un geste qui a ému plusieurs de ses amis.

-D’après le reportage de Pierre-Olivier Zappa