/finance/homepage

Le Belga

Une nouvelle brasserie belge débarque sur Grande Allée

Élisa Cloutier | Agence QMI

Une nouvelle brasserie belge prépare en grand son arrivée sur la Grande Allée alors que plus d’un million de dollars ont été investis pour transformer le local laissé vacant par le défunt Savini, qui a fermé ses portes en mars dernier.

Le Belga, concept pensé par le brasseur belge Frédéric van der Kelen - propriétaire de la brasserie Haacht -, ouvrira ses portes le 23 juin prochain, à temps pour la Saint-Jean-Baptiste.

L’homme d’affaires de 84 ans, qui possède également plusieurs brasseries en Europe en plus de la microbrasserie de l’île d’Orléans, traversera d’ailleurs l’Atlantique pour l’occasion.

D’importants travaux de rénovation sont en cours depuis la mi-avril au 680, Grande Allée. Lors d’une visite exclusive du chantier, Le Journal de Québec a pu constater qu’il ne reste absolument rien du chapitre du Savini.

«Tout a été enlevé, sur la terrasse aussi. On recommence à neuf», affirme l’ancien propriétaire du Savini Yanick Parent, qui demeure le «conseiller» de M. van der Kelen, le temps de lancer la nouvelle brasserie.

Mobilier importé de Belgique

Pour rendre l’expérience encore plus complète, M. Parent souligne que près de 80% des matériaux et du mobilier du futur restaurant ont été importés directement de la Belgique.

«Il fallait amener la Belgique ici», indique M. Parent. «Ce sera beaucoup plus convivial, avec des divans en haut et des tables basses. Il y aura aussi deux espaces lounge», poursuit-il.

À l’intérieur, le décor sera épuré et moderne, avec une touche de «traditionnel belge», affirme le directeur Philippe Linteau, anciennement du Portofino. Difficile d’ailleurs de manquer la gigantesque cuve en cuivre d’une hauteur de quatre pieds à l’entrée, importée directement de l’usine Haacht. C’est autour de celle-ci que sera aménagé le bar, la pièce de résistance, où l’on pourra déguster 10 bières en fût, dont sept belges et trois provenant de la microbrasserie de l’île d’Orléans.

L’art du service de la bière

Au cours des prochains jours, les serveurs recevront d’ailleurs une formation sur l’art du service de la bière belge, par le formateur officiel de la brasserie Haacht. «C’est tout un procédé. Il y a la manière de laver le verre, le rincer, verser la bière. Chaque bière a son verre et chaque verre a son sous-verre», explique M. Linteau.

Au menu, les entrées et les assiettes à partager seront nombreuses alors que des classiques belges seront à l’honneur, comme le traditionnel moules-frites, l’anguille au vert, soit un pesto d’oseille, de persil et d’herbes marines, la carbonade flamande (braisé à la bière et aux lardons) ainsi que les chicons flamands (endives en sauce garnies).