/sports/homepage

Coupe du monde de soccer

Le Canada, les États-Unis et le Mexique accueilleront le Mondial 2026

Agence QMI

La candidature conjointe du Canada, des États-Unis et du Mexique a remporté le vote tenu lors du congrès de la FIFA mercredi à Moscou, en Russie, de sorte que la Coupe du monde de soccer aura lieu en Amérique du Nord en 2026.

Le comité nord-américain a eu le dessus sur la candidature du Maroc. Il a obtenu 134 voix parmi les 207 associations membres de la FIFA.

Montréal fait partie des 23 villes en lice parmi les 16 qui accueilleront la compétition.

«La Coupe du monde, tant par son rayonnement que ses retombées, est l’un des événements sportifs les plus importants de la planète. Il s'agit d'une vitrine internationale exceptionnelle qui contribuera à positionner Montréal comme une métropole sportive de premier plan», a déclaré la mairesse Valérie Plante, se montrant pour le moins optimiste par voie de communiqué.

Or, il faudra visiblement attendre encore quelques années avant de savoir si Montréal accueillera bel et bien des matchs de cette Coupe du monde. La décision est attendue en 2021.

«Nous avons 23 villes de classe mondiale et il sera très difficile de déterminer les 16 destinations finales», a reconnu le président de la Fédération américaine de soccer, Carlos Cordeiro, mercredi, lors d’une conférence téléphonique donnée à partir de Moscou.

«Il va y avoir des déceptions, malheureusement», a complété Steven Reed, président de Canada Soccer, durant cette même conférence téléphonique.

 

En plus de Montréal, Toronto et Edmonton constituent les trois destinations possibles pour le Canada.

Une culture différente

À entendre certains mots prononcés par Cordeiro, il est possible de croire que Montréal a de bonnes chances d’être sélectionnée en raison notamment de sa culture francophone.

«C’est un grand jour pour l’Amérique du Nord, a-t-il indiqué. Nous avions une candidature fantastique. Nous allons être en mesure de partager nos langues, nos cultures et célébrer le soccer.»

«C’est une opportunité énorme pour nous, a pour sa part résumé Reed. Le but est de faire grandir notre sport, de hausser le nombre d’inscriptions et de laisser un héritage pour le futur.»

Nouveau mode de scrutin

La Coupe du monde de soccer en 2026 sera la première édition à permettre à 48 pays de se battre pour la suprématie mondiale. Il est encore trop tôt pour confirmer que les trois nations, soit le Canada, les États-Unis et le Mexique, seront automatiquement qualifiées. Un nouveau vote de la FIFA devra avoir lieu à cet effet.

Pour l’heure, chacune des associations admissibles membres de la FIFA a participé au vote pour l’attribution du Mondial de 2026. Dans le passé, ce rôle revenait à un comité exécutif de 22 membres. Le nouveau mode de scrutin a été mis en place pour réduire l’influence politique ainsi que la corruption.

Dix matchs au Canada

Selon le dossier de la candidature conjointe, 10 matchs seraient présentés au Canada ainsi qu’au Mexique, tandis que 60 rencontres auraient lieu aux États-Unis.

Si Montréal fait partie des villes choisies, d’importantes rénovations devront être faites au Stade olympique. La Ville a déjà prévu une enveloppe totale de 69 millions $ pour aider à organiser la compétition. Le gouvernement du Canada et celui du Québec se sont par ailleurs engagés à débourser le tiers des coûts totaux reliés à l’événement.

Autres réactions

«C’est un grand plaisir d’accueillir le monde en 2026 pour la Coupe du monde. C’est une occasion de souligner à quel point le Canada, le Mexique et les États-Unis fonctionnent bien ensemble.» - Justin Trudeau, premier ministre du Canada

«Notre ville est prête et dispose de toutes les infrastructures nécessaires pour organiser cette compétition d'envergure internationale. Si Montréal fait partie des villes sélectionnées, nous pourrons nous réjouir de la vitrine mondiale exceptionnelle que cela offrira.» -Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal.

Dans la même catégorie