/news/politics

Élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord

Les politiciens volent la vedette au départ du Grand défi Pierre Lavoie

Pierre-Alexandre Maltais | Agence QMI

Les politiciens en campagne électorale en vue de l’élection partielle de lundi dans Chicoutimi-Le Fjord ont volé la vedette aux sportifs lors du 10e départ du Grand défi Pierre Lavoie, jeudi.

En plus du Premier ministre du Canada Justin Trudeau, Andrew Scheer, chef du Parti conservateur, et Mario Beaulieu, président du Bloc québécois, étaient sur place pour soutenir leurs candidats respectifs en vue de l’élection partielle qui aura lieu lundi prochain.

Cette visite a occasionné un déroulement protocolaire plus serré que par les années passées. Il n’était d'ailleurs pas possible de circuler librement parmi les cyclistes.

Fébrilité

Tout juste avant le coup de départ donné à 13 h, on pouvait toutefois sentir la fébrilité chez les 1075 cyclistes inscrits à l’épreuve du 1000 km. Les coureurs sont partis de La Baie en direction de leur premier arrêt, L’Anse-Saint-Jean, le village natal du fondateur de l’épreuve Pierre Lavoie.

«C’est une fierté pour le 10e anniversaire. On le voulait différent, on le voulait plus grand, on le voulait plus difficile. On va affronter des vents contraires pour se rendre à mon village natal, mais je dis toujours que l’inconfort nous rend plus forts», a lancé Pierre Lavoie quelques instants avant d’enfourcher son vélo.

Parmi les cyclistes, plusieurs habitués étaient sur la ligne de départ, mais certains, comme la mairesse de Saguenay Josée Néron, en étaient à leur toute première expérience.

«En 2015, j’ai croisé Pierre et je lui ai dit : si je deviens mairesse de Saguenay, je vais faire le 1000 km. Je vais représenter ma ville. Alors je suis très heureuse de vivre cette extraordinaire aventure aujourd’hui et de représenter le gouvernement municipal», a-t-elle, qui est la première mairesse de l’histoire à prendre part à l’épreuve principale du GDPL.

Un message de Bono

Plus tôt jeudi matin, les coureurs ont aussi eu droit à un mot d’encouragement de nul autre que Bono. Le chanteur de U2 avait enregistré un message à l’intention des coureurs dans lequel il cite les paroles de sa célèbre chanson «Where the streets have no name», devenue avec le temps l’hymne du Grand défi Pierre-Lavoie.

«C’est quelque chose de très très cool que de monter sur un vélo pour venir en aide à d’autres personnes», dit-il entre autres dans cette courte vidéo.

Vendredi, le peloton complètera le tour du Lac-Saint-Jean avant de se mettre en route en pleine nuit en direction de Québec.

Samedi, les coureurs du 1000 km rejoindront 6000 autres cyclistes pour la Boucle Vidéotron de 135 km qui se déroule à Lévis.

L’arrivée des coureurs est prévue dimanche au Stade olympique à Montréal. L’édition 2018 du Grand défi a permis d’amasser plus de 2 millions $ pour promouvoir les saines habitudes de vie et mener la recherche sur les maladies héréditaires orphelines.

Dans la même catégorie