/news/politics

Québec 2018

Legault mise sur Christine Mitton dans Laval-des-Rapides

Agence QMI

La gestionnaire Christine Mitton sera candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Laval-des-Rapides, à Laval, a annoncé François Legault, mardi.

Mme Mitton possède une large expérience politique. Elle a notamment été l’attachée de presse de l’ex-premier ministre Jacques Parizeau.

Dans le secteur de l’entreprise privée, avec l’équipe Spectra, elle a travaillé pour plusieurs grands festivals de Montréal, tels que le Festival de jazz, les Francos, le Festival Montréal en Lumière et l’International des Feux Loto-Québec.

«J’ai mûrement réfléchi avant de me lancer dans cette course. Je le fais pour continuer à défendre ce Québec que j’aime tant, et surtout parce que Laval-des-Rapides, c’est chez moi ! Je suis née dans ce quartier, j’y ai grandi et c’est ici que je vis», a-t-elle dit.

Commissions scolaires

Mme Mitton est depuis 2013 conseillère stratégique au bureau de la présidence de la Commission scolaire de Montréal, où elle est présentement en congé sans solde.

Confrontée à la promesse phare de la CAQ qui consiste en l’abolition des commissions scolaires, la candidate s’est contentée de dire qu’il fallait «travailler sur un changement».

«Et il est important ce changement-là. On ne le fera pas seul. On va le faire avec tous les acteurs des commissions scolaires», a-t-elle dit.

Quant à son passé au sein des troupes souverainistes, elle croit que l’axe politique souverainisme-fédéralisme est désormais révolu.

«Je lance une invitation nationaliste. [...] À ceux qui ont à cœur le Québec, aux libéraux désabusés, et aux gens du Parti québécois, je vous invite à faire le saut [à la CAQ], comme moi», a-t-elle commenté.

Pour sa part, François Legault a indiqué qu’il était «difficile d’imaginer quelqu’un de mieux préparé que Christine pour occuper les fonctions de députée».

Laval est traditionnellement favorable aux libéraux, mais le chef caquiste assure que la région «a soif de changement».