/news/currentevents

Gatineau

Un enfant attaqué au visage par un chien dans sa poussette

Vincent Larin | Journal de Montréal

Les parents d’un garçon de 2 ans ont craint le pire lorsqu’un chien qui s’apparentait à un pitbull a sauté sur la poussette pour attaquer le bambin au visage, vendredi, à Gatineau.

Cléothilde Lefebvre-Bergeron se promenait tranquillement dans une rue non loin de sa maison lorsqu’un chien seul en liberté s’est lancé vers elle et Hugo, son garçon.

«Elle n’a rien entendu et le chien est arrivé par-derrière et s’est tout de suite précipité sur Hugo», raconte le père du jeune, Mathieu Giroux.

Malgré les tentatives de sa mère pour maîtriser le molosse, le jeune Hugo a subi ses attaques répétées alors qu’il était assis dans sa poussette.

Petit Hugo visage

gracieuseté

L’enfant a subi plusieurs blessures à la lèvre, au bras et à la joue, où des traces de crocs étaient bien visibles, selon les photos fournies par son père.

Il a reçu son congé de l’hôpital le jour même, mais doit continuer d’être suivi en pédiatrie pour cette dernière plaie, dont les dommages auraient pu être bien plus graves.

Interdiction

«Le chien attaquait un peu plus haut et c’est les yeux et la gorge qui étaient touchés», souligne Mathieu Giroux, encore ébranlé par l’incident.

Selon lui, il y a lieu d’interdire complètement aux propriétaires de posséder certains types de chiens dangereux.

«Il y a déjà des règlements en place et on voit bien que des accidents comme celui dont mon fils a été victime continuent de se produire. Est-ce que ça va prendre la mort d’un enfant pour qu’on adopte une loi?», s’indigne le père de famille.

La police de Gatineau confirme que l’animal a été saisi et sera évalué par des employés de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) afin de déterminer la marche à suivre.

Petit Hugo police

gracieuseté

Négligence criminelle?

Selon les premières informations disponibles, l’animal était sous la garde de proches du propriétaire au moment des faits, mais on se sait pas encore comment il a pu s’enfuir.

On peut toutefois conclure qu’il y a eu délit puisque le règlement municipal à Gatineau prévoit que les chiens dangereux doivent être gardés dans une cour clôturée. S’ils sortent, ils doivent porter une muselière et être tenus en laisse.

Les policiers verront s’il y a lieu de porter des accusations de négligence criminelle à l’endroit du propriétaire du chien à la source de cette attaque, précise le lieutenant Luc Prévost.

Dans la même catégorie