/news/techno

Sécurité informatique

Après une faille de sécurité majeure, le réseau Wi-Fi se modernise

TVA Nouvelles

Après la mise en lumière d’une faille de sécurité majeure l’année dernière, un nouveau protocole de sécurité pour les réseaux Wi-Fi remplacera progressivement le précédent, a annoncé la Wi-Fi Alliance lundi.

L’alliance, qui regroupe différents concepteurs de systèmes sans fil, a annoncé l’arrivée du WPA3 (Wi-Fi Protected Access 3) pour remplacer le WPA2.

Ce protocole sert à sécuriser la transmission de données sans fil entre un émetteur de signal et un récepteur, généralement un ordinateur portable ou un téléphone intelligent.

En 2017, une faille de sécurité majeure avait été détectée dans le protocole WPA2 par les autorités américaines et des chercheurs belges. D’après ceux-ci, la brèche rendait possible le vol d'informations sensibles comme les numéros de cartes bancaires, les mots de passe, les messages instantanés, courriels ou photos.

Baptisée «KRACK», la faille avait inquiété les plus hautes instances de l’industrie, y compris l'agence américaine de sécurité informatique qui avait confirmé l’ampleur de la menace.

«N'importe quel utilisateur de Wi-Fi est vulnérable (...) Les attaquants doivent seulement être à portée du signal des réseaux WiFi ciblés. Aucune authentification n'est requise», avait alors commenté Bob Rudis, expert en cybersécurité de la société Rapid7.

Dans son communiqué, la Wi-Fi Alliance note que le WPA3 «ajoute de nouvelles fonctionnalités pour simplifier la sécurité Wi-Fi, fournit une authentification plus robuste et offre une cryptographie supérieure».

Il s’agit d’un premier changement du protocole de sécurité Wi-Fi en 14 ans, quand le WPA2 avait été introduit. L’alliance affirme que le WPA3 sera progressivement intégré aux nouveaux appareils et deviendra à terme la norme de l’industrie.

Dans la même catégorie