/regional/homepage

174 résidents

Assermentation de nouveaux médecins à l’Université de Sherbrooke

Shanny Hallé | TVA Nouvelles

Les 174 résidents en médecine de l'Université de Sherbrooke sont officiellement devenus médecins, jeudi après-midi.

Pour ces médecins, c'est la fin d'un long parcours scolaire et aussi le début d'une grande aventure. Ils ont prononcé le serment professionnel en cœur lors de la cérémonie. Puis, tour à tour, les résidents ont foulé la scène pour recevoir le tant convoité diplôme.

Carine Diane Kouemo Ngako, originaire du Cameroun, est devenu médecin de famille. «Je suis très émue, a-t-elle confié! Je suis au bord des larmes, c'est comme un rêve qui se réalise.»

Environ 57% des nouveaux médecins ont choisi d'exercer la médecine de famille. Il s'agit d'un record pour une cohorte à l'Université de Sherbrooke.

«Si nous autres, on en produit 57%, alors que la demande est de 55%, ça vous dit qu'il y en a d'autres qui ne font peut-être pas leurs devoirs aussi bien que nous autres», a expliqué Dominique Dorion, doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé.

«C'est rare qu'à Sherbrooke, on puisse se péter les bretelles, a-t-il ajouté. En Estrie, on fait un bon travail, on vous écoute et on livre ce dont vous avez besoin.»

Chaque année, de plus en plus de résidents choisissent la médecine de famille, malgré l'augmentation de la charge de travail depuis la réforme Barrette.

«C'est sûr que c'est un défi supplémentaire, mais la médecine familiale ça reste intéressant», a confié une nouvelle médecin.

Selon les chiffres, 93% de ces nouveaux médecins vont pratiquer au Québec, 7% ailleurs au Canada et aucun aux États-Unis.

«C'est sûr qu'on n’a pas le soleil de la Californie, ou le vin de la côte ouest, mais il y a tellement de belles choses en Estrie et au Québec que notre attractivité a toujours été excellente», a mentionné le doyen Dorion.

Dans la même catégorie