/news/homepage

Côte est américaine

Virginia Beach, la station balnéaire où l’on aime revenir

Lise Giguère | Agence QMI

COURTOISIE / Bureau du tourisme et des congr�s de Virginia Beach

Certaines destinations possèdent un tel pouvoir d’attraction que même le passage du temps n’arrive pas à faire pâlir leur étoile. C’est le cas de Virginia Beach. Mais quel est donc ce pouvoir de séduction? Pour comprendre, il suffit de s’y rendre.

S’il est vrai que son long ruban de sable blond (56 km), léché par des eaux chaudes, ramène les visiteurs année après année, cette destination fait aussi montre d’un dynamisme incroyable pour offrir des activités originales et séduisantes.

À chacun sa plage

Au sud, dans le Back Bay National Wildlife Refuge, la plage n’est pas accessible. Elle est réservée aux oiseaux et autres animaux que l’on croise, à pied ou à vélo, dans les sentiers de randonnée.

Adjacent à ce territoire protégé, le False Cape State Park est le lieu de tous les plaisirs (canot, kayak, vélo, randonnée) et s’il est possible de s’y baigner ou même d’y camper, il faut mériter cette chance, car on ne peut y accéder qu’en marchant ou en pédalant 10 km, les autos y étant interdites.

On arrive ensuite aux trois plages publiques, celle de la Promenade tout particulièrement appréciée des surfeurs et des badauds qui s’immortalisent près de la statue de Neptune qui veille sur son «boardwalk» de 5 km. Vient ensuite Sandbridge, calme et sereine, et enfin, plus au nord, celle plus familiale de la baie de Chesapeake.

Tant de choses à voir et à faire

Ville sportive, dynamique et prônant un mode de vie sain, la principale station balnéaire de la Virginie compte de nombreux restaurants dont les menus regorgent de produits locaux. Au New Earth Farm, on peut même apprendre à faire ses propres marinades ou suivre des cours de cuisine.

À cela s’ajoutent plusieurs arrêts dégustation. Des bières à la Commonwealth Brewery Company, une vodka artisanale à la Chesapeake Bay Distillery et des vins à la Mermaid Winery, qui offre également une très bonne table.

Mais la configuration de cette ville toute en longueur invite également aux longues randonnées, en forêt, mais surtout en bord de mer. Par beau temps, les sorties en bateau ou en kayak à la rencontre des dauphins ou l’initiation au surf, au «paddleboard» ou au parapente comblent nos besoins d’évasion et d’adrénaline.

Quelques coups de cœur

Pleasure House Oysters

Ostréiculteur passionné, Chris Ludford propose d’originales sorties en mer à la découverte des huîtres. On apporte sa bouteille de vin et Chris fournit les huîtres qu’il sort directement de ses cages dans la mer. Il ouvre ensuite les mollusques que l’on déguste dans son bateau ou... les pieds dans l’Atlantique! L’ostréiculteur a commencé cette activité à la demande d’un chef désireux de tout connaître sur les huîtres. pleasurehouseoysters.com

Virginia Oysters

COURTOISIE / Bureau du tourisme et des congr�s de Virginia Beach

Military Aviation Museum

On trouve dans ce musée la plus importante collection privée d’avions des deux grandes guerres. Les plus audacieux peuvent même s’offrir un vol dans un authentique appareil de la Deuxième Guerre mondiale. Inoubliable!

militaryaviationmuseum.org

First Landing State Park

Ce parc est le lieu de débarquement des premiers colons anglais (1607). Avec son terrain de camping parfaitement aménagé et ses sentiers de randonnée dans une forêt de cyprès couverts de mousse espagnole, le site est tout simplement magique.

Les murales du ViBe District

Ce quartier est en pleine expansion et, en plus des murales, on y trouve d’étonnantes boutiques et des restaurants branchés.

Le centre de santé d’Edgar Cayce

Ceux qui connaissent l’histoire d’Edgar Cayce, ce médium qui prônait les principes d’une saine alimentation, de l’exercice et du grand air au début du 20e siècle, apprécieront la visite de son centre de santé situé dans son ancien hôpital, près duquel on trouve aussi un labyrinthe de méditation et un jardin.

www.edgarcayce.org

Des commerces

Pour le plaisir de rencontrer des contemporains et de parler français, on se rend à la French Twist Boutique (Annie Reichhoff), au Travel-L-Park Campground (Phil Upton) ou au restaurant Bubba's (Josee Hionis).

L’hôtel The Cavalier

Virginia Beach possède de nombreux hôtels de toutes catégories, mais aucun ne fait d’ombre à cette belle d’autrefois qu’est The Cavalier. Inspiré par l’architecture de Monticello (résidence de Thomas Jefferson, 3e président américain), l’hôtel a été construit en 1927. Depuis son ouverture, il a vu défiler de nombreuses célébrités, dont 10 présidents américains. Au terme d’un colossal projet de rénovations de 80 $ millions US, il porte désormais la bannière Autograph de Marriott. Pour un séjour luxueux, on opte pour l’une de ses 85 chambres (23 suites) dans lesquelles les chiens sont les bienvenus. Sur place, on profite des cours de mixologie qu’on y offre et l’on visite la Tarnished Truth Distillery. Enfin, on joue les riches et célèbres en profitant des installations du Cavalier Beach Club en front de mer. Seul problème, on ne veut plus repartir!

cavalierhotel.com

Virginia Cavalier

COURTOISIE / Bureau du tourisme et des congr�s de Virginia Beach

Virginia Beach, accessible à tous

Avec un slogan comme «Live for Life», Virginia Beach souhaite que tout le monde (personnes à mobilité réduite, en fauteuil roulant et mamans poussant des carrosses) puisse profiter de ses beautés. Quatre accès sont aménagés pour accéder à la mer et au Grommet Island Park, un parc d’amusement construit à l’initiative de Bruce Thompson, dont le fils, Josh, autrefois surfeur, est atteint de la maladie de Lou Gehrig.

Virginia accès

COURTOISIE / Bureau du tourisme et des congr�s de Virginia Beach

À noter qu’au centre d’interprétation du First Landing State Park, on offre également des fauteuils roulants conçus pour rouler jusqu’à la mer.

Bon à savoir

• On s’y rend par la route: 12 h de Montréal ou 14 h de Québec.

• Le Bureau du tourisme et des congrès de Virginia Beach propose, toute l’année, des rabais de 15 à 35 %, selon la saison. www.VisitezVirginiaBeach.com

• Les 22 et 23 août, le Oceana Naval Air Station sera ouvert au public. On s’y rend pour voir décoller les F-18 et pour admirer les jets utilisés par la Navy pendant les guerres. On en profite pour se photographier près du F-14 que Tom Cruise pilotait dans le film «Top Gun».

Virginia musée

LISE GIGU�RE / AGENCE QMI

• En septembre et octobre, les prix sont moins élevés, les visiteurs sont moins nombreux et l’eau est plus chaude. À considérer!

• Info : VisitezVirginiaBeach.com

(Ce voyage a été rendu possible grâce au Bureau du tourisme et des congrès de Virginia Beach.)

Dans la même catégorie