/regional/montreal/montreal

Trains AMT

Ligne de Deux-Montagnes: les clients d’exo au bout du rouleau

Francis Pilon | Agence QMI

FRANCIS PILON/24 HEURES/AGENCE QMI

Les clients du train de banlieue de la ligne de Deux-Montagnes sont à bout de souffle, alors que les prix gonflent et que la qualité du service diminue selon eux.

Pour la plupart des utilisateurs du service des trains exo, qui empruntent quotidiennement la ligne de Deux-Montagnes, l’épisode vécu mardi soir était la goutte qui a fait déborder le vase.«Avec les travaux du REM, la ligne de Deux-Montagnes fonctionne à une seule voie depuis le 25 juin dernier.

Et hier [mardi], avec la chaleur extrême, il y a eu beaucoup d’humidité dans le tunnel du CN [Canadien National] et une condensation s’est créée dans les fils qui envoient des signaux pour repérer les trains», a résumé Élaine Arsenault, conseillère aux relations médias pour exo.

Cette dernière soutient que ce problème est à l’origine des nombreux retards, qui s’étiraient jusqu’à 40 minutes, en fin d’après-midi ce mardi. D’autres délais, allant jusqu’à 35 minutes, sont survenus mercredi soir en raison de problème mécanique et de congestion ferroviaire.

Depuis le début des travaux du REM de la Caisse de dépôt en avril, les conséquences se font sentir pour les clients de la ligne de train Deux-Montagnes, qui sera éventuellement convertie. Les heures de pointe ont été chamboulées, des départs ont été annulés et il n’y a désormais plus de service les fins de semaine.

L'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a d’ailleurs augmenté l’ensemble de ses tarifs de quelques dollars depuis le 1er juillet pour l’ensemble de ses services, dont celui pour les trains d’exo. 

«On a eu plein de retards cet hiver à cause du froid extrême. Là, on accumule les retards à cause de la chaleur extrême. Beaucoup de gens se tournent vers la voiture parce qu’ils ne peuvent plus faire confiance à exo», a-t-il critiqué.M. Racine affirme aussi que les dirigeants d’exo sont trop occupés à atteindre un certain rendement, au point de négliger la qualité de leur service. Durant les retards mardi soir, il a attendu 30 minutes dans la chaleur d’un train sans air conditionné et en pleine canicule.

Élaine Arsenault a confirmé au «24 Heures» que l’air conditionné ne fonctionne pas lorsque les trains sont arrêtés.

Manque de compassion

Véronyc Vachon, qui a déménagé à Deux-Montagnes il y a six ans et qui prend le train depuis cette même période, est consternée par la situation qu’elle subit chaque jour.«Le problème, c’est que les dirigeants des trains ne prennent sûrement pas les trains. Sinon, jamais il ne ferait subir ça à leurs clients, c’est inhumain un transport comme ça. Je ne peux même pas me planifier des activités les soirs que je travaille parce que je ne sais pas si je vais revenir», s’est insurgée Mme Vachon.

Elle n’ose même pas imaginer le stress et l’angoisse que vivent les parents qui doivent aller chercher leurs enfants à temps les soirs de semaine après leur travail.

Objectifs non atteints

En juin dernier, l’ensemble des trains d’exo n’ont jamais atteint leur cible de ponctualité fixée à 95 %.«Pour le moment, il y a des passages plus difficiles pour ces usagers qui doivent prendre des détours ou s’adapter aux départs annulés. Mais il y a un plan de mesures du RTM [exo] qui commence à être mis en place», a commenté le ministre des Transports, André Fortin.

Taux de ponctualité des trains d'exo en juin

- Semaine du 3 au 9 juin: 94,8 %

- Semaine du 10 au 16 juin : 92,6 %

- Semaine du 17 au 23 juin : 94 %

- Semaine du 24 au 30 juin : 93 %