/news/law

Notre-Dame-du-Laus

Il est coupable d’avoir tué sa fille et son ex

Simon-Pier Ouellet | Le Journal de Montréal

David A. Lepage à son arrivée au palais de justice de Gatineau en 2017.

gracieuseté

David A. Lepage à son arrivée au palais de justice de Gatineau en 2017.

Un homme qui a tué son ancienne conjointe et sa fille de 15 ans a plaidé coupable et ne pourra pas sortir de prison avant au moins 17 ans.

David A. Lepage a assassiné froidement de balles à la tête son ex, Priscilla-Lee Bond, 33 ans, et leur fille de 15 ans, Gabrielle Lepage, alors que les deux dormaient paisiblement dans une résidence du chemin Val-Ombreuse à Notre-Dame-du-Laus, dans les Laurentides, le 9 avril 2017.

Il s’était livré lui-même aux policiers de la Sûreté du Québec le lendemain.

Priscilla Lee Bond et sa fille Gabrielle Lepage

gracieuseté

«Le dimanche matin quand j’ai appelé ma sœur, il m’a dit qu’elle était partie réfléchir. Mais dans le fond, elle était déjà morte. Ça ne se fait pas dire ça», a dit la sœur de Priscilla-Lee Bond, Leeann Bond, devant le tribunal mercredi, au palais de justice de Gatineau.

David A. Lepage, aujourd’hui âgé de 61 ans, aurait été pris d’un excès de colère. Quelques jours avant le drame, sa conjointe lui avait annoncé qu’elle le quittait pour un autre homme.

«Je suis tellement frustrée après lui. Je le trouve lâche. J’espère qu’il a conscience de tout le mal qu’il a fait. Il ne mérite pas que je lui pardonne», a mentionné Mme Bond.

Agressif et intimidant

Celui qui était décrit comme étant agressif et intimidant par son voisinage a plaidé coupable à deux chefs d’accusation réduits de meurtre non prémédité. Il faisait face initialement à des accusations de meurtre prémédité. Il ne pourra être libéré avant 2037. Il aura alors 78 ans.

«La juge a fait valoir que les gens ont le droit d’aimer et de ne plus aimer. Tout le monde a droit de quitter et de refaire sa vie avec quelqu’un d’autre», a noté la procureure de la Couronne Stéphany Robitaille.