/regional/centreduquebec

Centre-du-Québec

Le rang Saint-Michel de Saint-Célestin pas près de rouvrir

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Les choses se compliquent sur le rang Saint-Michel, à Saint-Célestin, coupé en deux depuis les fortes inondations du printemps 2017. On envisage maintenant de détourner une partie du cours de la rivière Blanche en contrebas du cratère qui s'était formé.

Le parcours de la rivière pourrait être rectifié en éliminant des sinuosités.

Les travaux de remblayage de la crevasse avaient été entrepris à la fin de l'hiver, mais un nouvel affaissement les avait stoppés. Un second plan d'intervention est par conséquent en préparation. On croit être en mesure de reprendre les travaux au début de 2019.

Le ministère de l'Environnement devra toutefois donner son approbation. Le processus d'autorisation pourrait être long si les travaux doivent toucher directement le cours d'eau.

Les résidents du rang Saint-Michel, dont des agriculteurs, commencent à en avoir assez de s'imposer un détour d'environ 10 kilomètres.

«Là, il commence à être temps parce que ça s'en va sur deux ans bientôt. Nous on a une terre de l'autre côté. Il nous faut faire un détour de sept milles», s’est désolé Maurice Morin, un agriculteur dont la propriété se trouve près de l'affaissement.

Les occupants de la maison située directement sur le sommet du cratère en ont aussi assez que des passants court-circuitent le détour et franchissent leur terrain.

«Cette semaine, il y a un motocycliste qui est passé entre le cabanon et la maison. Il est passé dans la cour. Ils s'en permettent pas mal», s'est plaint Billy Joe Valence.

Les travaux laissés en plan ont coûté 800 000$, dont 20 % à la charge de la paroisse de Saint-Célestin. On indique à la municipalité qu'une partie de ce qui a déjà été fait n'aura quand même pas été inutile.