/regional/sherbrooke/estrie

47 morts

Commémoration pour les 5 ans du drame de Lac-Mégantic

TVA Nouvelles

C'est à la fois avec tristesse et espoir que les citoyens de Lac-Mégantic ont souligné vendredi le cinquième anniversaire de la tragédie ferroviaire qui a coûté la vie à 47 personnes. L'église Sainte-Agnès était remplie pour cette messe.

Dans un moment de recueillement rempli d'émotions, les noms des 47 victimes de la tragédie ferroviaire de 2013 ont été cités. La mémoire des disparus a été honorée dans une messe, où une grande place avait été laissée à la jeunesse.

«La présence des enfants ce matin avec les papillons et tout, ça a été, pour moi, en fait, un moment très important. On doit reconstruire la ville pour l'avenir de ces enfants-là», explique Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic.

Même cinq ans plus tard, la douleur est encore vive. «Pour moi, cinq ans n’ont pas passé. C'est pareil comme si c'était hier et c'était encore le train qui bouscule. Ça n'a pas passé!», raconte une Méganticoise.

Les commémorations se sont terminées avec l'inauguration de l'espace de mémoire pour que jamais les 47 victimes ne tombent dans l'oubli.

«Moi, j'invite les gens à venir à Lac-Mégantic, venir redécouvrir Lac-Mégantic. Je pense que vous allez découvrir et des humains inspirants et une ville en pleine reconstruction», ajoute la mairesse.

Même si les blessures ne guériront jamais complètement, les gens regardent vers l'avenir. C'est le cas de Jean Clusiault, dont une de ses filles est décédée le 6 juillet 2013. Son autre fille vient d'accueillir un enfant.

«Ç'a été ma bouée de sauvetage Kim. Aujourd'hui, je vois Kim aller et je suis content», dit-il.

Dans la même catégorie