/regional/saguenay

Arrivée de Mobil

Les automobilistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean font des aubaines

Pierre-Alexandre Maltais | Agence QMI

L’arrivée d’un nouveau détaillant d’essence en début de semaine a déclenché une guerre des prix à Saguenay, où le carburant était le moins cher au Québec vendredi.

L’ouverture de la première bannière de Mobil sur le boulevard Talbot à Chicoutimi a poussé les prix à la baisse dans le secteur depuis mardi.

Les responsables de la bannière américaine avaient pourtant indiqué le mois dernier vouloir aligner leurs prix sur le marché sans chercher à vendre au plus bas prix.

Prix réaliste

À Saguenay, le nouveau joueur affichait pourtant un prix de 1,229 $ vendredi matin, alors que le prix réaliste à la pompe était de 1,343 $, selon CAA-Québec. En comparaison, les prix oscillaient vendredi matin autour de 1,344 $ à Québec et de 1,435 $ à Montréal.

«À première vue, Mobil n’a pas annoncé ses couleurs en disant qu’elle allait vendre son essence à faible coût. Est-ce que Mobil stimule la concurrence? C’est possible qu’ils fassent ça pour attirer les clients», a analysé Annie Gauthier de CAA-Québec.

Concurrence

La concurrence locale n’a justement pas tardé à réagir cette semaine, alors que la station Canadian Tire située tout juste en face de Mobil proposait le litre d’essence encore moins cher, à 1,214 $ vendredi. Même chose pour la station Ultramar située tout près qui affichait aussi 1,214 $ vendredi matin.

«Sachant que les stations vendent à perte, ça serait surprenant que ça perdure, surtout avec les vacances du mois d’août. Est-ce que les stations auront le courage de continuer à vendre si bas? Ça serait étonnant, mais en tout cas, c’est avantageux pour les consommateurs», a ajouté Mme Gauthier.

«Quand on fait le plein, c’est entre 200 et 300 $, alors oui, ça vaut la peine», a indiqué Marguerite Mérette, qui s’en allait camper à bord d’un large véhicule récréatif.

Dans la même catégorie