/news/politics

3,17 millions $ pour des prix

Pas une solution aux problèmes à l’ARC, croient les conservateurs

Christopher Nardi | Agence QMI

The headquarters of the Canada Revenue Agency is photographed in Ottawa.

CHRIS ROUSSAKIS/QMI Agency

Payer 3,17 millions $ pour donner un prix de reconnaissance à 33 000 des 40 000 employés de Revenu Canada est loin d’être une solution pour améliorer le service déficitaire à l’agence fédérale, croient les conservateurs.

«Ce n’est certainement pas une façon de résoudre les problèmes à l’Agence du revenu, a lancé Pat Kelly, porte-parole des conservateurs en matière de Revenu national. Si les gens se font récompenser pour avoir mal travaillé, ça pourrait même empirer la situation.»

Dimanche, «Le Journal» révélait que Revenu Canada compte dépenser près de 3,2 millions $ d’ici 2022 pour donner en moyenne 6700 prix de reconnaissance à ses employés chaque année. Le cadeau sert à récompenser les «principaux jalons de carrière [à partir de 10 ans de service] et les réalisations», avait expliqué le porte-parole de l’ARC, Patrick Samson.

Les heureux élus auraient droit de choisir un cadeau parmi les 13 catégories proposées. La valeur des items variera de 50 $ à 225 $, dépendant de l’ancienneté de l’employé.

Or, l’automne dernier, un rapport accablant du vérificateur général Michael Ferguson a notamment révélé que les agents du centre d’appel de l’ARC donnaient souvent de fausses informations aux citoyens.

«Les agents des centres d’appels qui ont répondu à nos questions fiscales ont donné des renseignements erronés dans près de 30% des cas. C’est très préoccupant, avait écrit le vérificateur général. Ce n’est pas un niveau d’erreur acceptable.»

L’ombudsman des contribuables, Sherra Profit, avait aussi indiqué en décembre dernier à CBC que les problèmes avec le service à l’ARC sont «systémiques».

Dans la même catégorie