/news/politics

Élection à l’OIF

Legault refuse d’appuyer Michaëlle Jean

Agence QMI

Critiquant la gestion des fonds publics par l’OIF, la Coalition avenir Québec refuse d’appuyer le retour de Michaëlle Jean à la tête de l’organisation.

«Nous à la CAQ, on n’appuie aucune candidate. Pourquoi? On demande des réponses à nos questions sur la gestion des fonds publics», a indiqué le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), mardi, lors d’une mêlée de presse, au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

La réélection de Mme Jean est loin d’être assurée, surtout depuis que la France et l’Union africaine ont décidé d’appuyer la chef de la diplomatie rwandaise, Louise Mushikiwabo, pour être à la tête de l'OIF.

C’est sans compter le manque de transparence au sein de l’organisation, notamment mis au jour par notre Bureau d’enquête. L’OIF a récemment lancé un comité de travail, piloté par le Québec, pour tenter de rendre plus transparente son organisation.

«Je ne sais pas si Philippe Couillard a eu des réponses de Michaëlle Jean sur la gestion [de l’OIF]. [...]Tant qu’on n’aura pas des réponses à ces questions-là, on ne supporte ni Mme Jean, ni aucune candidate», a ajouté M. Legault.

La veille, le premier ministre Philippe Couillard avait pourtant réitéré son appui envers Mme Jean, même s’«il y a eu des enjeux de transparence auxquels on a fait allusion à quelques reprises».

La prochaine élection à la direction de l’OIF aura lieu à la mi-octobre, lors d’un sommet tenu en Arménie. Ce scrutin aura lieu deux semaines après l’élection provinciale au Québec, si bien qu’il est possible que François Legault soit alors le représentant du Québec.

- Avec TVA Nouvelles

Dans la même catégorie