/news/techno

République Tchèque

Sept bonnes raisons de visiter Prague

Sarah-Émilie Nault | Agence QMI

SARAH-�MILIE NAULT / AGENCE QMI

Merveille d’architecture et d’histoire, paradis des arts, hôtesse de monuments emblématiques; la ville natale de Franz Kafka fourmille de petits bonheurs. Voici sept raisons, choisies parmi une panoplie, de voyager dans la capitale de la République tchèque.

1. Les cafés

En fréquentant les cafés de Prague, on s’imprègne de la culture locale de la plus délicieuse des manières. C’est que les «kavarnas» s’y font aussi nombreuses que diversifiées dans leur approche, leur décor et leur design. Ici, les fameux cafés modernes dits de troisième vague se font voisins des cafés plus traditionnels, où se rendaient écrire et discuter les artistes comme Milan Kundera.

Le petit secret de presque tous les cafés praguois? La parfaite terrasse dissimulée à l’arrière, dans le jardin extérieur. Les portes d’entrée des «kavarnas» se faisant souvent étroites et discrètes, on ouvre l’œil pour ne pas manquer les bonnes adresses tels les cafés de quartier Laika, Kavarna co hleda jméno, Dobra trafika, Proti Proudu, Vnitroblock, Prazirna kavarna et Monolok cafe.

2. L’architecture

Son centre historique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et comprenant 4000 monuments, est resté miraculeusement pratiquement intouché lors de la Seconde Guerre mondiale. Prague, la sublime, se donne des allures de véritable musée à ciel ouvert. Bordant chacune de ses rues pavées, de ses routes et de ses ruelles, les immeubles sont de petites merveilles d’architecture.

La gothique tour poudrière, la baroque église Saint-Nicolas, la façade rococo du palais Kinsky, l’architecture de la Néo-Renaissance du Musée national, la quintessence de l’Art nouveau entre les murs de la Maison municipale ou encore le déconstructiviste de la célèbre maison dansante: il ne suffit que de lever un peu la tête pour être émerveillé.

3. La rivière Vltava

On déambule à ses côtés quotidiennement, sous le soleil comme en soirée. La rivière Vltava coulant doucement à travers Prague offre de sublimes points de vue sur la ville dotée de nombreux ponts et d’encore plus de tours et de clochers. On la longe à vélo en empruntant sa piste cyclable ou on la découvre tout simplement à pied. On peut aussi la faire sienne en empruntant un pédalo, en montant à bord d’un bateau de croisière ou en prenant un verre à la terrasse d’un de ses bars flottants.

La balade sur la petite île des Archers (Strelecky ostrov) reste l’un des arrêts secrets incontournables pour admirer les couchers de soleil praguois.

4. L’art

S’il est une ville où la scène artistique est constamment en émergence, c’est bien Prague. Ville de cinéma, de littérature, de peinture, de design, de musique, d’opéra et de théâtre, elle se fait riche sans être prétentieuse. On profite à fond de toutes ses offres culturelles; on entre dans ses galeries, on découvre ses designers, on se rend assister à un concert dans un bar, une salle de spectacle ou une église, on dévore les œuvres de ses écrivains tel que Kafka, on assiste à ses festivals de films, on parcourt la ville d’une œuvre de David Černyý ou d’Alfons Mucha à l’autre et on prend le temps de flâner dans les quartiers artistiques de Holesovice et de Vrsovice.

5. La bière

Elle est rafraîchissante, franchement bon marché et fait partie intégrante de la culture tchèque: la bière est cette excuse parfaite pour se rencontrer à Prague et à travers le reste de la République tchèque. Comme la fameuse Pilsner Urquell ainsi que la Budweiser originale en sont originaires, on les retrouve dans absolument tous les bars du pays. Pour moins de 2 $, on se procure un bon verre de «pivo» que l’on déguste en plein air, dans l’un des nombreux «beer gardens».

L’endroit préféré des Praguois pour un verre de fin de début de soirée sous les marronniers doublé d’un point de vue imprenable sur la vieille ville: le grand Letna Beer Gargen du parc Letna.

6. L’histoire

Prague est cette relativement petite ville hôtesse de nombreux grands moments d’histoire. On n’a qu’à penser au Printemps de Prague de 1968 qui introduisit le concept de «socialisme à visage humain» prônant, entre autres, la liberté de presse et d’expression. Ou encore à la célèbre révolution de Velours s’étant déroulée dans l’ancienne Tchécoslovaquie du 16 au 29 novembre 1989, menant à la chute du parti communiste et à la fin de la République socialiste tchécoslovaque.

7. Les espaces verts

Lorsqu’il fait beau, les nombreux parcs de Prague sont joyeusement envahis de marcheurs, coureurs et pitous venus profiter du calme et du soleil. Les amoureux, les familles et les amis se retrouvent dans les parcs de la ville dont les parcs Letná, Havlickovy Sady, Brevnovsky klaster (et son ancien monastère), Vyšehrad, Petřín et son jardin de roses ou encore Stromovka.

La compagnie Praha Bike offre des balades guidées à vélo à la découverte de Prague menant à travers ses jolis parcs.