/finance/homepage

Entreprises

Artisan Studios prend son erre d’aller à Québec

Diane Tremblay | Agence QMI

Mario Rizzo et Julien Bourgeois travaillent avec des développeurs et éditeurs japonais comme Idea Factory dont la série Neptunia compte des millions d’utilisateurs.

PHOTO STEVENS LEBLANC

Mario Rizzo et Julien Bourgeois travaillent avec des développeurs et éditeurs japonais comme Idea Factory dont la série Neptunia compte des millions d’utilisateurs.

Un an après avoir déménagé leur entreprise de la France au Québec, les cofondateurs d’Artisan Studios, Mario Rizzo et Julien Bourgeois, ne regrettent absolument pas leur choix.

Depuis qu’elle a pignon sur rue à Québec, Artisan Studios a été appelée à collaborer à la création du jeu japonais Super Neptunia, dont la sortie mondiale est prévue à la fin de l’année 2018.

La relocalisation de l’entreprise a nécessité le déménagement d’une dizaine de personnes avec leur famille. Après s’être vu refuser du financement à quelques reprises en France, l’entreprise a cherché d’autres moyens d’assurer sa croissance.

En s’établissant au Québec, Artisan Studios a bénéficié d’une aide financière de 1,5 million $ de la part de différents partenaires comme la Ville de Québec, Investissement Québec, la Caisse Desjardins de Québec et Québec International.

Une part importante de ce financement a permis de soutenir le développement du jeu Neptunia.

C’est la première fois d’ailleurs que l’éditeur japonais de jeux vidéo Idea Factory, qui sort une cinquantaine de jeux par année, fait affaire avec une entreprise occidentale pour produire un jeu.

Idea Factory explique qu’elle a choisi Artisan Studios pour son expertise en développement 2D qui est de plus en plus rare au Japon.

«Nous avons l’ambition de devenir une référence mondiale et le premier développeur étranger en matière de licences AAA au Japon», a indiqué M. Rizzo.