/regional/quebec/quebec

Québec

Des employés étrangers qui ne peuvent pas travailler

TVA Nouvelles

Un restaurateur de Québec qui a embauché des employés à l’étranger pour pallier à la pénurie de main-d’œuvre attend toujours que ces derniers puissent entrer au Canada.

Kevin Quinn, propriétaire du Café-terrasse La Nouvelle France, a recruté six employés directement au Mexique, il y a huit mois.

Ils les attendaient en mai dernier, à temps pour la haute saison touristique, mais la bureaucratie et la complexité des formulaires ont retardé le projet.

«On a commencé ça au mois de novembre. Le projet était dû pour le 5 mai. Immigration Canada est là pour protéger les jobs des Québécois et ses Canadiens. Je suis pas contre ça. Mais on ne peut pas communiquer avec. S'il y a un problème dans le dossier, on ne peut pas parler avec l'agent», a-t-il expliqué en entrevue à TVA Nouvelles.

Son point de vue est partagé par d’autres professionnels de l’industrie.

Difficultés pour rester

Les choses peuvent aussi être compliquées pour les travailleurs temporaires qui souhaitent s’établir pour de bon au Canada.

C’est le cas de Marina Aussedat, superviseure réception à l’hôtel Champlain, qui tente de faire valider ses papiers depuis 10 ans.

«C'est du stress. C'est des papiers. Je suis superviseure dans l'hôtel dans lequel je travaille et on a du mal à recruter. Ils (les patrons, NDLR) sont déjà en situation précaire au niveau de l'emploi et si ça marche pas, ils perdent un autre employé (...) Pour l'employeur, c'est encore une galère de plus qu’il ne devrait pas avoir à vivre», a-t-elle indiqué.