/regional/estduquebec/cotenord

Projet du lac Guéret

Mason Graphite fait le point

André Normandeau

 - Agence QMI

Après avoir reçu ses autorisations environnementales en juin, Mason Graphite a fait le point sur les prochaines étapes de son projet du lac Guéret et de son usine de transformation à Baie-Comeau, qui devrait créer une centaine d’emplois permanents.

La compagnie veut produire 50 000 tonnes de concentré de graphite par année au lac Guéret, situé à 285 kilomètres au nord de Baie-Comeau. Elle compte investir plus de 200 millions de dollars et prévoit exploiter la mine pendant plus de 25 ans.

Une centaine d’emplois permanents seront créés par le projet. Le début de l’opération commerciale de l’usine est prévu pour 2020. Pour l’instant, la recherche de financement se poursuit.

«L’objectif est de ficeler le financement pour fin septembre, au plus tard début octobre et de commencer les travaux à ce moment-là. On devrait avoir reçu les dernières certifications d’autorisations», a mentionné Benoît Gascon, président et chef de la direction de Mason Graphite.

De son côté, la MRC a adopté une résolution comme l’a fait la Ville de Baie-Comeau la semaine dernière pour approuver la conformité de la future usine de la compagnie.

La venue de Mason Gaphite à Baie-Comeau ne fait que paver la voie à la diversification économique de la région selon la MRC de Manicouagan.

La MRC continue de travailler sur le nouveau tronçon de quatre kilomètres de la route 389 qui traversera le parc industriel.

Rappelons que la compagnie a obtenu en juin dernier les autorisations environnementales de Québec nécessaires pour démarrer la construction.