/news/law

Remboursement de 32 000$ au fisc

Dernière chance pour le Festival des films du monde

Michaël Nguyen | Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Le Festival des films du monde a deux semaines pour verser 32 000 $ au fisc, faute de quoi l’édition de cette année risque fort d’être annulée.

«C’est un festival international, il faut qu’on existe sinon on va se ridiculiser», a plaidé le directeur du Festival des films du monde (FFM), Serge Losique, lorsqu’il a obtenu une dernière chance de sauver son festival, jeudi, au palais de justice de Montréal.

David et Goliath

Tel David contre Goliath, l’homme de 87 ans s’est présenté seul à la cour face à la grosse machine de Revenu Québec, qui réclame 499 999 $ au FFM.

Le fisc soutient que depuis 2015, le festival opère «illégalement», puisqu’il n’a pas de certificat d’inscription.

Face à ces problèmes, Revenu Québec réclame une injonction pour faire «cesser les activités» du FFM.

«Il est impératif d’obtenir l’ordonnance demandée [...] pour éviter les dommages collatéraux susceptibles d’être causés aux employés, aux bénévoles, aux donateurs, aux fournisseurs, aux participants, aux amateurs et au public en général», a plaidé Revenu Québec à la cour.

Confus

Mais Serge Losique n’entend pas les choses de cette façon. Visiblement confus par moments, il accusait jeudi l’organisme gouvernemental de vouloir «assassiner» le festival.

«On va accomplir quoi en fermant? a-t-il dit au juge Yves Poirier. Ce serait une catastrophe pour le public.»

L’avocat de Revenu Québec a toutefois soutenu que «techniquement», une injonction ne signifierait pas la mort du festival, censé commencer le 23 août prochain.

«Il faut que [le FFM] régularise sa situation fiscale, a plaidé l’avocat Yan Gaudreault. Ce ne sera pas simple, mais ce n’est pas insurmontable.»

Serge Losique, de son côté, a imploré le juge de lui consentir un délai supplémentaire pour payer, ce qui permettrait la tenue du festival.

Il a rappelé que le FFM avait une portée internationale, avec des règlements stricts et que des accords ont déjà été passés avec des producteurs en vue de l’édition prévue pour commencer le 23 août et se terminer le 3 septembre.

«Donnez-nous une chance, on ne peut pas se ridiculiser», a-t-il dit en ajoutant que les chiffres avancés par Revenu Québec «sont faux».

En réflexion

Le juge a finalement pris sa décision en délibéré.

Il a toutefois laissé entendre que Serge Losique avait jusqu’au 1er août pour payer son certificat d’inscription, qui coûterait environ 32 000 $. Le directeur du FFM devra aussi remplir des documents administratifs, qui pourraient sauver le festival.

«Comme toujours, on va livrer un grand festival, ça n’arrivera jamais qu’il soit annulé, on va trouver l’argent», a conclu Serge Losique après l’audience.

Dans la même catégorie