/regional/estduquebec/basstlaurent

Saison des sucres désastreuse

Importantes indemnités versées aux producteurs dans l'est du Québec

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

La saison 2018 est vraiment à oublier pour les acériculteurs du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. La Financière agricole a déjà versé plus de 9,6 millions $ en indemnités pour les producteurs dans ces deux régions.

La totalité des producteurs acéricoles de la Gaspésie assurée à la Financière agricole a subi une perte importante en rendement comparativement à la normale. Au Bas-Saint-Laurent, 97 % des producteurs ont signalé eux aussi de lourdes pertes.

Quelque 321 clients ont soumis des avis de dommages. Les pertes sont en moyenne de 51 %.

Les températures printanières ont été défavorables pour la saison des sucres cette année. Les températures froides qui se sont accrochées jusqu’à la fin du mois d’avril ont nui aux producteurs.

Une situation qui contraste avec les années passées.

«Depuis l’implantation de cette protection là en 2009, on avait eu des réclamations, pour dire généralisées, sur une année ou deux. Les autres années ont été des records de récolte d’année en année. Cette année, ç'a été plutôt catastrophique pour l’est du Québec particulièrement», a expliqué Claude Hasty, directeur territorial à la Financière agricole.

Des producteurs peu surpris

Des acériculteurs joints par TVA Nouvelles sont peu surpris de ces chiffres. Dans le secteur de Rimouski, on a produit entre 60 % et 70 % de moins que les saisons précédentes.

À l'Érablière Gendreau, on écoule l'ensemble de la production sur place en vendant différents produits. La saison a été particulièrement difficile.

Pour certains producteurs qui n’ont pas d’assurance, les pertes sont importantes.

«C’est la même ouvrage quand on a entaillé et détaillé, et laver cela, c’est la même ouvrage. Quand on se ramasse qu’il manque 65 % de revenus, ça dérange un peu les projets. Ça fait 12 ans que je suis ouvert et c’est la première année que c’est aussi catastrophique», a relaté Daniel Gendreau, propriétaire de l’Érablière Gendreau.

Dans la même catégorie